21/06/2019 09:45 GMT+7 Email Print Like 0

Le vice-PM Vuong Dinh Huê travaille avec des investisseurs sud-coréens

Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê a rencontré jeudi 20 juin à Séoul des investisseurs sud-coréens à l’Association des investissements financiers coréens (KOFIA).

Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê a rappelé que la République de Corée était le plus grand investisseur direct et le troisième partenaire commercial du Vietnam. Les deux pays se sont fixé pour objectif de porter le commerce bilatéral à 100 milliards de dollars en 2020.

D’après le dirigeant vietnamien, l’économie du Vietnam enregistre une croissance stable avec un faible taux d’inflation. Il a commenté ensuite les grands chantiers à venir du pays tels que les nouvelles technologies, l’environnement, la santé...

Il a promis que le gouvernement vietnamien créerait des conditions favorables pour les investisseurs sud-coréens et espérait que ces derniers sont plus nombreux à venir faire des affaires dans le pays.
Pour sa part, le président de KOFIA, Kwon Yong-won, a indiqué que près de 7.000 sociétés sud-coréennes opèrent au Vietnam avec un capital social total de 62,2 milliards de dollars.

L’année dernière, les sociétés sud-coréennes ont investi 4,5 milliards de dollars dans le marché boursier vietnamien, soit plus du double du chiffre de 2008. Plusieurs sociétés financières sud-coréennes participent également aux projets d’infrastructure vietnamiens.

Le même jour, le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê a rencontré la Fédération des industries sud-coréennes (FKI), le fonds de placement Vinacapital et d’autres sociétés d’investissement sud-coréennes.

Il a demandé à la FKI d’encourager ses membres à investir au Vietnam dans les domaines de la batterie, de l’agroalimentaire, de la technologie de l’information, de l’environnement, des soins de santé et de la protection de l’environnement, et de l’actionnarisation des entreprises étatiques.

Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê a indiqué que le gouvernement vietnamien souhaitait attirer davantage d’investissements étrangers dans les technologies modernes et respectueuses de l’environnement, conformément aux orientations du pays en matière de restructuration économique.

En recevant Jin Hyng-chung, vice-président de Hyundai chargé de Hyundai Engineering & Construction (Hyundai E & C), il a apprécié les projets d’infrastructure du groupe au Vietnam, et a suggéré à la société de préparer des documents pour participer aux appels d’offres internationaux concernant la section orientale de l’autoroute Nord-Sud.

Le même jour, le dirigeant vietnamien a eu une séance de travail avec Vinacapital et plusieurs entreprises coréennes sur les questions d’investissement. –VNA/VI