10/07/2019 11:31 GMT+7 Email Print Like 0

Le vice-PM Vuong Dinh Hue examine l'actionnarisation et la restructuration des entreprises publiques

 Le Comité de pilotage pour l'innovation et le développement des entreprises s'est réuni lundi à Hanoi, sous l'égide de son chef, vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê, afin de passer en revue le processus de l'actionnarisation, du désinvestissement et de la restructuration des entreprises publiques et le développement des entreprises lors du premier semestre.

Le comité a indiqué qu'il avait collecté plus de 5.500 milliards de dongs (240 millions de dollars) de recettes provenant de l'actionnarisation et du désinvestissement des entreprises publiques en janvier et juin. Depuis 2016, 162 entreprises publiques ont été actionnarisées, pour une valeur totale de plus de 205.000 milliards de dongs, soit 108% enregistrés pendant la période 2011-2015. Les revenus provenant des offres publiques initiales (OPI) ont atteint 24.800 milliards de dongs.

Jusqu'en juin, 796 entreprises publiques n'étaient pas encore été inscrites en cotation.

Depuis le début de cette année, plus de 66.900 sociétés ont été créées, avec un capital total enregistré de plus de 860 milliards de dongs. Plus de 21.600 autres ont repris leurs activités, alors que plus de 7.800 ont cessé leurs activités et plus de 21.800 ont attendu leur dissolution.

Jusqu'en juin, 737.000 entreprises opéraient dans tout le pays.

Cependant, les progrès en matière d'actionnarisation et de désinvestissement des entreprises publiques restent lents en raison du manque d'orientation radicale des ministères, des branches et des localités, du retard dans le calcul de la valeur de l'entreprise et de l'approbation de l'utilisation des sols.

Des représentants de plusieurs groupes et sociétés ont déclaré rencontrer des difficultés en matière de tarification des marques, de droits de propriété intellectuelle et de valeurs culturelles et historiques en ce qui concerne le calcul du prix de départ au désinvestissement.

Vuong Dinh Hue a demandé de garantir la transparence et la sécurité de l'émission d'obligations de sociétés.

Il a recommandé au ministère des Finances et à la Banque d'État d'examiner la situation et de soumettre un plan d'émission d'obligations d'entreprises au gouvernement, qui doit détailler les quotas, les critères et le classement des crédits pour le processus.

Le vice-Premier ministre a exhorté les ministères et les agences à examiner les documents juridiques concernés afin de lever rapidement les obstacles.

Le ministère du Plan et de l'Investissement doit collaborer avec les ministères et organes compétents pour organiser une conférence sur le rôle de leadership des grandes entreprises et des grands groupes en matière de connectivité et de rénovation.

Le ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement doit examiner les réglementations relatives à l'approbation du plan d'utilisation foncière des entreprises actionnarisées et publier une circulaire guidant la mise en œuvre du décret N° 126/2017/ND-CP sur la conversion des entreprises publiques et des entreprises unipersonnelles à responsabilité limitée dont 100% du capital statuaire ont été investis par des entreprises publiques en des sociétés par actions. -VNA/VI