19/03/2018 09:20 GMT+7 Email Print Like 0

Le tourisme durable au centre de la deuxième Café Alumni

 Le tourisme durable au Vietnam a figuré comme thème de la table ronde Café Alumni N°2, tenue à l’ambassade de France au Vietnam à Hanoï, avec la présence de nombreux représentants de l’Administration nationale du tourisme du Vietnam (ANTV), de voyagistes et de spécialistes français. 


Si le tourisme est toujours un secteur important de l’économie du Vietnam, le pays se soucie du concept de "tourisme durable" que depuis une dizaine d’années. C’était pour cette raison que France Alumni Vietnam, dépendant de l’ambassade de France au Vietnam, a organisé le 17 mars une table ronde afin de discuter des divers aspects de ce sujet. 

La séance a été marquée par les interventions du conseiller de coopération culturel de l’ambassade de France au Vietnam Étienne Roland-Piegue, de l’ancien ministre conseiller de l'ambassade du Vietnam en France, Dang Giang, et de voyagistes. 

Le tourisme durable, une tendance forte 

"+Durable+ comprend efficacité socio-économique du tourisme, mais aussi  protection de la culture et de l’environnement, a défini Pham Hông Long, recteur de la Faculté de tourisme, USSH-UNVH. La France est le premier pays touristique du monde et un modèle en matière de tourisme durable." 

Trân Quang Hiêu, fondateur et directeur du voyagiste Amica Travel, a estimé que les potentialités du tourisme durable au Vietnam étaient énormes, insistant sur le fait que les voyagistes devraient être les premiers responsables dans le développement de cette orientation. 

"Nous avons déjà avancé plusieurs actions pour protéger les sites touristiques. Par exemple, nous avons banni presque toutes les bouteilles plastiques, refusé tous les circuits qui abusent des animaux et nous recrutons toujours des habitants locaux comme guides." 

Les intervenants ont discuté de modèles de tourisme durable conformes aux conditions actuelles au Vietnam. Au nom de l’Administration nationale du tourisme (ANTV), son sous-chef de cabinet Vu Quôc Tri a confirmé que le tourisme durable était la priorité du gouvernement "qui écoute les expériences de tous les acteurs vietnamiens et européens". 

Par ailleurs, il a précisé que l’État avait rédigé toutes les directions nécessaires mais avait besoin de "la coopération des bureaux étatiques, des entreprises, des touristes et, surtout, de la population". 

Un avenir prometteur malgré les défis 

Les intervenants n’ont pas hésité à parler des défis dans la pratique du tourisme durable au Vietnam. Trân Quang Hiêu a ainsi estimé que "les lourdes procédures administratives" ne favorisaient pas les habitants locaux. De plus, il a montré que le concept était parfois mal compris par certains organismes : 

"Nous avons un hôtel très confortable dont les chambres sont remplies toutes les saisons. Mais il est classé une étoile à cause de l’utilisation de produits écologiques qui ne répondent pas au barème des inspecteurs !" 

Daniel Caune, président de l’Association Heritage Observatory, a déploré que les administrations vietnamiennes ne s’intéressent qu’aux grands sites. En présentant son application mobile Heritage Go, il a suggéré ensuite d’appliquer le modèle d’Airbnb dans les anciennes maisons. 

Surtout, les intervenants étaient d’accord sur le fait que la seule solution était de faire prendre conscience à la population de la gravité de la pollution et de la nécessité de protéger les ressources pour l’avenir. Ils ont contesté également des modèles incorrects de tourisme par exemple à Tam Côc, avec la construction d’hôtels de luxe qui ont dénaturé les traits culturels et naturels de la région. 

Cependant, ils se sont déclarés plutôt optimistes pour l’avenir du tourisme durable dans le pays. Vu Quôc Tri a estimé "que tout le monde ici pourrait partager les idées à plusieurs autres personnes. C’est la façon la plus efficace pour le développement du tourisme durable du pays." 

Café Alumni est une série de petites tables rondes, co-organisée entre France Alumni Vietnam dépendant de l’ambassade de France au Vietnam et l’UAVF (Union des anciens étudiants vietnamiens en France). Sa première table ronde, datée en décembre 2017, était pour sujet de l'agriculture biologique au Vietnam. – CVN/VNA/VI