19/09/2018 09:31 GMT+7 Email Print Like 0

Le Sommet des villes intelligentes préconise des solutions numériques

Le Sommet des villes intelligentes ASOCIO 2018 - Hanoi s’est ouvert mardi 18 septembre à Hanoi, axé sur la construction des villes plus intelligentes et plus sûres grâce à des solutions numériques.

Plus de 600 délégués vietnamiens et près de 70 délégués étrangers venus de 20 pays et économies du monde ont participé à cet événement organisé par le comité populaire de Hanoi, l’Organisation de l’industrie informatique Asie-Océanie (ASOCIO) et l’Association du logiciel du Vietnam (VINASA).

Six ateliers thématiques sont prévus, notamment sur l’e-administration et la stratégie de construction des villes intelligentes, les villes plus intelligentes avec moins de transactions en espèces, les infrastructures pour les villes intelligentes, les industries intelligentes, et les applications et solutions pour les villes intelligentes.

Hanoi souhaite construire un modèle de ville intelligente commode, sûre et hospitalière sur la base de l’application des technologies clés de la 4e révolution industrielle, a déclaré en ouverture le président du comité populaire de Hanoi, Nguyên Duc Chung.

Jusqu’à présent, Hanoi a promulgué plusieurs plans à cette fin, et déployé des volets prioritaires comme la construction du centre d’opération intelligent, du réseau de communications intelligent et du réseau de tourisme intelligent, a-t-il fait savoir.

Le Vietnam connaît le rythme d’urbanisation le plus élevé de l’Asie du Sud-Est et du monde. Le pays comptait 813 centres urbains et un taux d’urbanisation de 37,5% en 2017.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a récemment donné son feu vert au projet de développement des villes intelligentes et durables du Vietnam pour la période 2018-2025 et sa vision pour 2030.

Le premier objectif consiste à élaborer d’ici 2020 un cadre juridique pour leur développement. La phase suivante de ce projet, qui vise à créer une chaîne de villes intelligentes dans le Nord, le Centre, le Sud et le delta du Mékong s’achèverait ainsi en 2030.

Hanoi, Dà Nang, Hô Chi Minh-Ville et Cân Tho devraient jouer le rôle de villes principales dans chacune de ces régions. – VNA/VI