13/11/2020 10:25 GMT+7 Email Print Like 0

Le site web Modern Diplomacy apprécie le rôle du Vietnam en tant que président de l'ASEAN

Modern Diplomacy, une plateforme spécialisée dans l'analyse et l'évaluation des questions internationales, a publié le 10 novembre un article évaluant la performance du Vietnam en tant que président de l'ASEAN 2020 et l'importance du 37e Sommet de l'ASEAN pour la région au milieu des défis actuels.

Selon cet article, le Vietnam assumait la présidence de l'ASEAN alors que l'organisation était confrontée à des défis en matière de paix et de sécurité, aux effets du changement climatique et à la nécessité de définir l'avenir du développement de la région en tant que Communauté de l'ASEAN.

Lors de ces onze derniers mois, l'ASEAN s'est efforcée de développer de meilleures relations avec les partenaires de dialogue, notamment l'Union européenne, la Chine et l'Inde, ainsi que de coordonner les réunions entre l'ASEAN et le Japon, la plupart sous forme de téléconférence.

Notamment, l'Agenda pour l'année 2020 a été esquissé pour l'ASEAN sous la présidence du Vietnam et il y avait des défis en ce qui concerne la résolution des problèmes liés à l'intégration économique et à l'élaboration de protocoles communs sur les urgences de santé publique et au partage d'informations liées aux mesures de lutte contre le COVID-19.

Selon l'article, le Vietnam a effectivement conduit à une évaluation complète des mécanismes au sein de l'organisation et a également examiné les documents concernant les plans de détail de la Communauté de l'ASEAN.

L'aspect le plus important mis en évidence par le Vietnam a été le développement d'un effort collectif contre la pandémie de COVID-19 et la création de groupes conjoints liés aux urgences de santé publique.

Le Vietnam s'est également concentré sur les méthodes visant à faciliter le commerce et à éliminer des mesures non tarifaires inutiles pour rétablir l'approvisionnement et faire face à de nouveaux défis tels que la sécurité alimentaire, la stabilité financière et les problèmes liés à l'énergie.

Le Vietnam a reconnu la gravité de la situation du COVID-19 et l'importance de la création d'un consensus du bloc en ce domaine.

Selon l'article, même avant les réunions du Conseil de coordination de l'ASEAN (ACC) en janvier 2020, les questions de stabilité et de prospérité ainsi que la résolution des problèmes émergents en Mer Orientale ont été abordées sans biais. Même si l'un des plus gros handicaps auxquels le Vietnam a été confronté pendant toute l'année a été la tenue de conférences en ligne et le développement de la compréhension entre les États membres de l'ASEAN, le Vietnam a abordé avec beaucoup de tact la question de la 4ème révolution industrielle lors des réunions.

Il a également souligné l'importance du Traité d'amitié et de coopération (TAC) et a inspiré la confiance que de nombreux autres pays en dehors de la région participeront au TAC.

Les principales initiatives prises par le Vietnam comprennent une meilleure coopération en matière de lutte contre la criminalité transnationale, de sécurité publique et de coordination entre les organes d'application de la loi de l'ASEAN.

Malgré de nombreuses contraintes en raison des réunions en ligne, le Vietnam a pu obtenir l’approbation de plus de 42 documents lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN en septembre dernier.

Le Vietnam devrait prendre les devants en ce qui concerne la présentation de l'utilité du TAC, entreprenant des préparatifs en vue d'améliorer les partenariats avec des pays européens tels que la France et l'Italie, tout en faisant de Cuba et de la Colombie les nouveaux signataires du TAC, selon l'article. -VNA/VI