27/11/2020 10:40 GMT+7 Email Print Like 0

Le Royaume-Uni aide le Vietnam à lutter contre la résistance aux antimicrobiens

Un Protocole d'accord sur le Partenariat de coopération en matière de prévention et de contrôle de la résistance aux antibiotiques au Vietnam de 2021 à 2023 a été signé le 26 novembre à Hanoï entre le Département de gestion de traitement (ministère de la Santé), l'ambassade du Royaume-Uni au Vietnam et le bureau de représentation de GlaxoSmithKline Pte Ltd à Ho Chi Minh Ville.

Le professeur associé, Dr Luong Ngoc Khue, président du département, chef adjoint du Comité national de pilotage sur la résistance aux antibiotiques, a déclaré que la mise en œuvre du Plan d'action national sur la résistance aux antibiotiques pour la période 2013-2020 et l'élaboration d'une stratégie pour les cinq prochaines années étaient l'un des principaux objectifs du secteur de la santé.

Avec l'accompagnement du gouvernement britannique et des entreprises du secteur de la santé britannique, la lutte contre la résistance aux antibiotiques au Vietnam aura accès à un programme de formation médicale continue et plus complet, a-t-il ajouté.

L'ambassadeur britannique au Vietnam, Gareth Ward, a affirmé l’engagement du gouvernement britannique à accompagner le Vietnam pour résoudre des problèmes médicaux, notamment la résistance aux antibiotiques à travers la mise en œuvre des programmes de coopération avec des partenaires stratégiques. La résistance aux antibiotiques est devenu une crise sanitaire mondiale, il faut avoir les efforts collectifs pour régler cette question afin d'assurer la santé et le bien-être des générations futures, a-t-il estimé.

Par ce protocole d'accord, le ministère de la Santé du Vietnam, l'ambassade du Royaume-Uni et GlaxoSmithKline Pte Ltd se sont engagés à soutenir le renforcement des capacités des agents de santé en termes de résistance aux antibiotiques et de prescription d'antibiotiques appropriée pour les infections respiratoires communautaires ; à fournir des solutions de soins de santé complètes ; à accroître la prise de conscience sur les conséquences de la résistance aux antibiotiques ; à améliorer la compréhension de l'utilisation appropriée des antibiotiques dans la communauté.

Au Vietnam, les antibiotiques représentent plus de 50% des produits pharmaceutiques utilisés. Le Vietnam est l'un des pays ayant un taux élevé de résistance aux antibiotiques en Asie. Notamment, les infections respiratoires dans la communauté font partie de la cause de maladies respiratoires courantes telles que la maladie pulmonaire obstructive chronique, la pneumonie communautaire ... avec l'augmentation continue du taux de résistance aux antibiotiques, ce qui augmente la mortalité causant une charge sur les traitements médicaux et des pertes économiques.

En outre, de nombreux facteurs ont conduit le renforcement de l’ampleur de la résistance aux antibiotiques, tels que le surpeuplement des établissements médicaux, le manque de matériel d'analyse microbiologique et le manque de personnel ayant une formation microbiologique et pharmaceutique. -VNA/VI