19/08/2018 11:47 GMT+7 Email Print Like 0

Le Premier ministre donne sa vision de la conservation du patrimoine culturel

Le Vietnam compte 3500 sites classés au patrimoine national, dont 95 considérés comme des vestiges spéciaux. Le patrimoine culturel immatériel, lui, liste 61.700 arts, savoir-faire, rituels et traditions différentes.

Huit sites vietnamiens ont été classés au patrimoine mondial de l’UNESCO dans lequel est également inscrit douze entrées culturelles immatérielles et sept patrimoines documentaires du Vietnam.

Récemment, le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a organisé une conférence sur la pérennité du patrimoine culturel national. Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc y est venu partager sa vision.

La préservation du patrimoine culturel autant matériel qu’immatériel est très importante pour le développement et l’édification nationale, a déclaré d’emblée le chef du gouvernement.

«Si le patrimoine naturel est un cadeau qui nous a été offert, le patrimoine culturel, lui, cristallise la créativité de nos prédécesseurs au fil des générations. Que chacun d’entre nous prenne conscience de cette vérité : s’il y a une chose que l’on ne peut pas créer, c’est le patrimoine dont nous héritons. Aucun prétexte ne peut justifier sa destruction, sa détérioration ou son sacrifice. De tels actes poignarderaient notre propre histoire, et donc notre identité nationale», a-t-il indiqué.

Mais le patrimoine culturel n’appartient pas qu’au passé, a fait remarquer le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, qui a sommé les autorités compétentes de faire preuve d’initiative et de dynamisme pour le valoriser.

«D’une part, il faut sensibiliser la population sur la valeur de notre patrimoine ce qui entretiendra la fierté nationale. D’autre part, nous devons sans cesse perfectionner le cadre juridique sur le sujet, mais aussi former des cadres chargés de la préservation et de la valorisation du patrimoine ou encore faire en sorte que le tourisme réduise la pauvreté. Il est nécessaire qu’une partie de la population puisse s’enrichir grâce au patrimoine culturel. Pour cela, nous avons le devoir de lui donner une nouvelle vie et de tirer profit de son existence », a-t-il poursuivi.

Pour valoriser le patrimoine, il faut allier conservation et développement, a ajouté le chef du gouvernement qui a appelé à une plus forte implication de tous dans cette tâche.

Le dirigeant vietnamien a également insisté sur la nécessité de développer le tourisme patrimonial. A noter que l’an dernier, les huit sites vietnamiens classés au patrimoine mondial de l’UNESCO ont accueilli plus de 16 millions de touristes. Les transports depuis ou vers ces sites ainsi que les frais de services directs ont rapporté au secteur près de 2.500 milliards de dongs, soit plus de 92 millions d’euros. – VOV/VNA/VI