21/09/2020 10:38 GMT+7 Email Print Like 0

Le point sur la biotechnologie à Hô Chi Minh-Ville

Après quinze ans de mise en place de la directive N°50-CT/TW, approuvée par le IXe Congrès du Parti communiste du Vietnam en 2005 et portant sur la Résolution du développement de la biotechnologie dans la mégapole du Sud, le développement des ressources humaines s’accorde à l’émergence des centres de recherches et d’applications en la matière.

À l’heure actuelle, la filière biotechnologique de Hô Chi Minh-Ville représente plus de 200 employés qualifiés au niveau universitaire et post-universitaire. Ils sont embauchés notamment par les institutions et centres de biotechnologie et autres zones agricoles de haute technologie et fermes d’élevage.

Du personnel et des centres de biotechnologie qualifiés

Le Centre de biotechnologie de la ville, créé en 2004, joue un rôle prépondérant dans la recherche, l’application et le transfert de produits biotechnologiques au service de l’agriculture et du traitement de la pollution de l’environnement. Établi depuis 2014 sur une superficie de 23 hectares et situé dans le 12e arrondissement, le centre a assigné des zones spécifiques à la culture de tissus végétaux (555 m²), aux serres agricoles (400 m²) et aux espaces étanches, sur plus de 7000 m².

Il dispose également d'un atelier de mélange de nutriments (650 m²), d’espaces pour la préparation des plantes et leur traitement après récolte (410 m²), de zones d'expérimentation (10.100 m²) et de 12 laboratoires sur une superficie de 32.600 m² destinés à la recherche en biotechnologie et en production de tests probiotiques depuis 2015. D’autres projets de construction sont également en cours tels que le projet de zone d'élevage d'animaux et les espaces de formation et de coopération internationale.

Des thèmes de recherche divers

Selon le dernier rapport rendu public en juin 2020 par le Service municipal de l’agriculture et du développement rural, depuis sa création, le Centre de biotechnologie a établi une collection génétique recensant plus de 380 variétés d'orchidées, plus de 120 de plantes à feuillages ornementaux, 117 de fleurs et une centaine d'herbes médicinales précieuses. Vingt groupes d'orchidées Dendrobium hybrides ont été créés et 12 nouvelles orchidées ont obtenu des brevets.

Chaque année, le centre produit en moyenne entre 300.000 et 400.000 plants grâce aux greffes de tissus, principalement chez les orchidées. Il a réussi à réaliser 10 procédés techniques pour la propagation et la culture de légumes, de fleurs ornementales et d'herbes médicinales. En particulier, le processus d'enracinement et de multiplication génétique du ginseng a permis de commercialiser des boissons et gélules dans le cadre du projet FIRST, lancé par le ministère des Sciences et des Technologies.

Le parc agricole de haute technologie dans la commune de Pham Van Coi, district de Cu Chi, en banlieue de Hô Chi Minh-Ville, a été mis en service en 2010 et s’étend sur une superficie de 88,17 ha dont 56,53 ha destinés aux appels d’investissements. Il s'agit d'un modèle multifonctionnel centré sur la culture et un lieu destiné à déployer les recherches appliquées pour perfectionner diverses technologies, pour la multiplication des plantes (légumes, fleurs, plantes ornementales), la formation, la démonstration et le transfert de technologies, ainsi qu’un appel aux entreprises à investir dans la haute technologie dans le domaine de la production végétale.

En 2016, la ville a investi dans l'expansion de la zone agricole de haute technologie, en y consacrant une superficie de 23,3 ha à Phuoc Vinh An, dans le district de Cu Chi et à travers le projet d'agriculture de haute technologie dans le secteur de la pêche dans le district de Cân Gio. Depuis sa création, les unités des zones agricoles de haute technologie ont collecté et testé 25 variétés de tomates, 30 de melon amer, 7 d'arbres fruitiers adaptés aux conditions de la ville et fourni près de trois millions de plants, 800.000 orchidées pour la transplantation de tissus et plus de 15.000 plantes basiques.

Dans cette optique, le taux d'applications de la biotechnologie de haute technologie à l’agriculture a augmenté rapidement entre 2015 et 2020. En 2010, ce taux représentait environ 10,0%, alors qu’en 2016 il était de 35,8% et a encore grimpé à 38,2% en 2018. En 2019, la  superficie de la culture maraîchère utilisant la haute technologie a atteint 1.366 hectares, soit 38,8% de la superficie totale de culture de légumes de la ville. La zone de plantes d’agrément appliquant la haute technologie a atteint 898 hectares, représentant 36,7% de la surface totale des fleurs et autres plantes ornementales. Le cheptel de vaches laitières à haute technologie a atteint 26.775 têtes, soit 35,7% du cheptel total. Les porcs ont atteint 139.730 têtes, soit 49,9% du cheptel porcin total. La zone d'élevage de crevettes d'eau saumâtre à haute technologie est de 945 ha, soit 15,7% de la superficie totale de l'élevage de crevettes d'eau saumâtre et la surface d'élevage de poissons d'aquarium de haute technologie est de 52 ha, soit 58,5% du total.-CVN/VNA/VI