28/01/2020 11:40 GMT+7 Email Print Like 0

Le PM préside une réunion d’urgence sur le nouveau coronavirus

Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a présidé le 27 janvier une réunion d’urgence avec les dirigeants des ministères et organes compétents sur le nouveau coronavirus. 

Le chef du gouvernement a demandé aux dirigeants des ministères et organes compétents et des localités d’avancer des mesures concrètes, urgentes et synchrones pour éviter la propagation du nouveau coronavirus au Vietnam. 

Soulignant que protéger la vie et la santé des habitants est la mission la plus importante, il a affirmé la nécessité de trouver des mesures plus opportunes et plus synchrones.
 
Le Premier ministre a demandé aux organes compétents d’oeuvrer pour empêcher toute discrimination à l’encontre des personnes contaminées. Il a ordonné au système politique de toutes les 63 villes et provinces de s’engager rapidement dans la lutte contre le nouveau coronavirus en prenant toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité aux habitants. 

Le Premier ministre a demandé au ministère de la Santé d’élaborer des scénarios pour prévenir des situations et d’avancer un régime de traitement pour l’appliquer dans les établissements sanitaires assignés. Il a en outre insisté sur la nécessité de préparer suffisamment des moyens financiers et matériels. 

Nguyen Xuan Phuc a par ailleurs ordonné la création d’un Comité de pilotage national, dont le président sera le vice-Premier ministre Vu Duc Dam, pour résoudre les problèmes relatifs à ce sujet.  

Soulignant l’importance de la sensibilisation aux mesures de précaution et de la limitation des voyages dans les zones touchées, le Premier ministre a déclaré que son gouvernement accepterait les pertes économiques pour défendre la vie et la santé des habitants. 

Le chef du gouvernement a également recommandé de renforcer le contrôle aux points de passage frontalier en y installant des détecteurs de température corporelle. Il a demandé aux compagnies aériennes et agences de voyage de ne pas transporter des gens dans les zones touchées, aux organes compétents d’interdire l’importation et le transport d’animaux sauvages dans le pays. 

Les ministères des Affaires étrangères, du Travail, des Invalides et des Affaires sociales doivent examiner le nombre de travailleurs chinois au Vietnam pour assurer leur santé. 

Nguyen Xuan Phuc a appelé les médias à fournir les informations précises et opportunes, et surtout, sensibiliser les mesures de précaution. 

Apparu début décembre sur un marché de Wuhan, le coronavirus a déjà fait 80 morts et plus de 2.700 personnes ont été contaminées en Chine. La Chine a prolongé, ce lundi, son long congé du Nouvel an dans l’espoir de retarder le pic d’affluence dans les transports et de réduire les risques de contagion.

Dans le monde, 50 cas de contamination ont été confirmés dans 15 pays et territoires. 

Au Vietnam, 38 cas sont placés sous surveillance et mis en isolement. Parmi eux figurent deux Chinois déjà testés positifs qui sont actuellement soignés à l’hôpital de Cho Ray à Ho Chi Minh-Ville.
 
Selon le vice-ministre des Transports Le Anh Tuan, la compagnie Vietjet Air a effectué quatre vols pour ramener les touristes en provenance de Wuhan chez eux. Ces vols n’ont transporté que des passagers de Wuhan et aucun d’entre eux ne montraient des signes de contamination. Les vols de retour n’ont pas eu de passagers.

L’aéroport international de Da Nang a annoncé qu’à 19h15 le 27 janvier, tous les touristes en provenance de Wuhan auraient quitté cette ville du Centre pour retourner chez eux. -VNA/VI