24/02/2021 09:22 GMT+7 Email Print Like 0

Le PM Nguyen Xuan Phuc au débat ouvert sur le climat du Conseil de sécurité de l'ONU

Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc. Photo : VNA
Sur invitation du Premier ministre britannique Boris Johnson, président tournant du Conseil de sécurité de l’ONU en février 2021, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a participé le 23 février au débat ouvert en ligne du Conseil de sécurité de l’ONU sur les menaces liées au climat pour la paix et la sécurité.

C'est la première fois que le chef du gouvernement vietnamien participe et donne son discours lors d'un événement dans le cadre du Conseil de sécurité, démontrant le rôle et la contribution responsable du Vietnam aux efforts communs de la communauté pour répondre au changement climatique, - le défi primordial du monde d'aujourd'hui.

S'exprimant lors du débat, M. Phuc a souligné de graves conséquences pour la terre et l'humanité dues aux impacts du changement climatique, y compris les impacts négatifs sur la sécurité et la stabilité dans de nombreuses régions du monde, tout en faisant en même temps des recommandations sur quatre groupes fondamentaux de solutions que le Conseil de sécurité devrait mettre en commun avec les efforts de la communauté internationale.

Selon le dirigeant vietnamien, le Conseil de sécurité devrait adopter une approche globale et équilibrée face à cette question, en particulier l’élimination des causes profondes des conflits telles que la pauvreté, l’inégalité, le pouvoir politique, l’ingérence et l’imposition unilatérale.

Le Premier ministre a appelé à un respect sérieux de la Charte de l’ONU. Le droit international devrait devenir une norme de conduite dans les relations internationales, a-t-il estimé, soulignant que le Conseil de sécurité et la communauté internationale devrait consacrer des ressources supplémentaires à l’appui aux pays touchés par les changements climatiques. Il a souhaité que le Conseil de sécurité renforce sa capacité d’alerte, de médiation, de prévention et de règlement des conflits, ce pour garantir le respect de la souveraineté et de l'autonomie nationales ; mettre les intérêts communs de la communauté et de toutes les peuples, en particulier les groupes vulnérables, au centre des stratégies et des plans de réponse au changement climatique aux niveaux national comme mondial.

Le changement climatique et ses effets sur la paix et la sécurité internationales sont des sujets de grande préoccupation au Conseil de sécurité. Depuis 2007, le Conseil de sécurité a tenu neuf discussions sur cette question et a adopté une Déclaration présidentielle (PRST) lors de la discussion ouverte sur le maintien de la paix et de la sécurité internationales, les impacts du changement climatique, organisée en 2011 par l'Allemagne.

A cette occasion, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a fermement affirmé les engagements politiques élevés du Vietnam et sa détermination à s'adapter de manière proactive au changement climatique, et estimé les efforts du pays pour mettre en œuvre les engagements internationaux sur le changement climatique. Il a aussi affirmé son soutien à tous les efforts visant à relever les défis du changement climatique au sein du Conseil de sécurité et lors des autres instances multilatérales ainsi que la coopération étroite dans le cadre de l'ASEAN. Il a affirmé son soutien à la coopération ASEAN-ONU dans ce domaine.

Au débat, le secrétaire général de l’ONU António Guterres s'est déclaré profondément préoccupé par les effets négatifs des changements climatiques, affirmant qu'il s'agissait du principal défi du 21e siècle, soulignant la nécessité pour la communauté internationale de redoubler d'efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, augmenter les ressources pour soutenir les pays touchés par le changement climatique et renforcer la coopération multilatérale dans cet effort. -VNA/VI