13/03/2020 20:55 GMT+7 Email Print Like 0

Le PM demande des contre-mesures plus fortes contre COVID-19


Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc prend la parole lors de la réunion (Photo: VNA)
Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a demandé d'intensifier l'application des avancées technologiques dans la lutte contre l'épidémie de COVID-19 et de mobiliser des moyens et du personnel pour le traitement des patients infectés afin de minimiser les décès possibles.

Lors d'une réunion des membres permanents du gouvernement à Hanoi le 13 mars, le Premier ministre Phuc a souligné la nécessité de prévenir de manière drastique les sources d'infection et la propagation de la maladie dans la communauté et de promouvoir les déclarations de santé alors que de nouveaux foyers épidémiques sont apparus dans le monde.

«Le Vietnam a suffisamment de capacités, de ressources, d'expérience et de volonté pour prévenir et contrôler l'épidémie. Pour la santé de la population, nous sommes prêts à sacrifier les avantages économiques à court terme », a-t-il souligné.

Le PM a demandé aux administrations à tous les niveaux, aux ministères et aux agences de maintenir le «double» objectif de prévention des épidémies et de maintien et de développement de la stabilité sociale.

En ce qui concerne l'éducation, PM Phuc a demandé au secteur de maintenir la qualité malgré la réduction du temps d'enseignement et de concevoir des mesures appropriées pour les écoles internationales du pays.

Dans les endroits surpeuplés, il est indispensable pour les participants de porter des masques faciaux, a-t-il dit, ajoutant que les aéroports et les frontières internationales doivent préparer des masques faciaux pour les passagers entrant au Vietnam.

Le chef du gouvernement a également noté que les patients vietnamiens seront exemptés des frais de traitement, tandis que les étrangers devront payer les frais de traitement et être exemptés des frais de quarantaine et des tests.

Le ministère de la Santé a été chargé de créer un fonds pour la prévention et le contrôle du COVID-19.

Selon le PM, les étudiants vietnamiens qui rentrent chez eux doivent être mis en quarantaine conformément à la réglementation.

Les zones frontalières doivent être étroitement contrôlées pour empêcher les voyageurs des zones touchées par l'épidémie d'entrer au Vietnam via un pays tiers.

Les ministères de la Santé, de l'Information et des Communications doivent surveiller de près les médias sociaux pour empêcher la propagation d'informations négatives provoquant la panique publique et augmenter les exercices dans plusieurs localités pour mieux répondre aux imprévus, a déclaré le Premier ministre Phuc.

Les scénarios existants, y compris les plans visant à assurer la nourriture et les produits de première nécessité pour les personnes, doivent être portés à un niveau supérieur, a-t-il déclaré.

Le Comité directeur national pour la prévention et le contrôle du COVID-19 a été invité à préparer l'équipement médical nécessaire à la lutte contre la maladie, en particulier des kits de test pour découvrir rapidement les cas positifs pour le SRAS-CoV-2.

Il a été recommandé aux localités de distribuer des dépliants sur les mesures de prévention des épidémies à chaque ménage.

Le Vietnam a confirmé le 45e cas d'infection au COVID-19 dans l'après-midi du 13 mars. Parmi les cas d'infection à ce jour, 16 ont été traités avec succès et sortis des hôpitaux./.-VI