28/09/2017 09:19 GMT+7 Email Print Like 0

Le PM demande au delta du Mékong de développer une agriculture intelligente et durable

Le delta du Mékong, le plus grand grenier à riz du Vietnam, doit travailler pour une agriculture intelligente et durable à haute valeur ajoutée.

C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc, à la fin de la Conférence sur le développement durable et résistant aux changements climatiques du delta du Mékong tenue à Can Tho le 27 septembre.

Il a demandé de faire du delta du Mékong une vallée de l'innovation d'une agriculture multifonctionnelle avec une forte application des sciences et des technologies modernes, très adaptable à un environnement de salinité et à l'absence de l'eau douce et des alluvions.

Le chef du gouvernement a décrit trois principaux points de vue sur le développement du delta du Mékong, dont l'un consiste à faciliter le développement durable et la prospérité de la région par la transformation des défis en opportunités, assurant ainsi une vie stable pour les populations locales et préservant les valeurs culturelles traditionnelles de la région.

Deuxièmement, il est nécessaire de changer la façon de penser sur le développement agricole, principalement sur le développement de l’économie agricole, en prêtant l’attention à l’agriculture bio appliquant de hautes technologies, à l’industrie de transformation et aux industries auxiliaires.

Troisièmement, le Premier ministre a déclaré qu'il était important de respecter les règles naturelles, en sélectionnant ainsi des modèles de développement adaptés aux conditions naturelles avec un minimum d'interférence dans la nature.

Il a déclaré que le delta du Mékong doit s'efforcer d'augmenter le ratio de l'agriculture écologique et appliquant de hautes technologies à plus de 80% de l'économie régionale et le PIB par habitant à 10.000 USD d'ici 2050.

Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a suggéré que la région développe le tourisme en fonction de ses conditions naturelles et biologiques spécifiques et de sa culture locale, comme le jardin, le tourisme fluvial et l'écotourisme.

Il a déclaré que la construction de centrales thermiques à charbon dans la région devrait être limitée au mieux, en encourageant le développement d'énergies renouvelables qui ont un grand potentiel à exploiter dans le delta du Mékong.

Le chef du gouvernement a suggéré de créer un fonds de développement pour le delta provenant de diverses sources, ajoutant que d'ici 2020, la région doit décaisser au moins un milliard d’USD et créer des mécanismes de coopération avec les pays et les organisations internationales, en particulier les grands deltas du monde, pour obtenir l’expérience et le soutien technique pour l'adaptation au changement climatique.

Il a déclaré que la conférence sur le delta du Mékong se tiendra au moins une fois tous les deux ans pour discuter de mesures spécifiques pour développer la région.

Le Premier ministre a conclu que l'amélioration des moyens de subsistance pour les personnes est la tâche fondamentale du delta du Mékong dans le contexte du changement climatique.

Lors de la conférence, l'ambassadeur d'Allemagne au Vietnam Christian Berger a affirmé que son gouvernement travaillerait étroitement avec le Vietnam pour relever les défis dans le delta du Mékong. -VNA/VI