22/03/2020 11:44 GMT+7 Email Print Like 0

Le leader du Parti exhorte à redoubler d’efforts contre le COVID-19

Le secrétaire général du Parti et président de la République Nguyên Phu Trong a présidé vendredi 20 mars à la réunion du Bureau politique sur le combat contre le COVID-19, déclarant que l’excès de confiance ou la complaisance doivent être évitées compte tenu de l’évolution complexe et imprévisible de la pandémie.

L’événement à Hanoi a réuni le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, la présidente de l’Assemblée nationale Nguyên Thi Kim Ngân, d’autres membres du Bureau politique, des secrétaires du Comité central du Parti, des membres du Comité de pilotage national de la prévention et de la lutte contre le COVID-19 et des fonctionnaires des ministères, secteurs et organismes sous l’autorité centrale.

La pandémie s’est propagée dans près de 180 pays et territoires, avec plus de 230.000 personnes contaminées et plus de 9.000 décès. Le Vietnam a enregistré 87 cas d’infection parmi lesquels 16 ont été guéris et aucun décès n’est à déplorer.

Le Bureau politique a hautement apprécié le travail accompli jusqu’à présent dans la prévention et le contrôle du COVID-19, notant que le pays a bien contrôlé la situation et l’afflux de personnes en provenance des zones épidémiques, organisé une quarantaine efficace et en temps opportun, détecté rapidement les contaminations et guéri avec succès 16 patients. En outre, des scientifiques vietnamiens ont réussi à produire des kits de dépistage du SARS-CoV-2.

Applaudissant les réalisations, le secrétaire général et président Nguyên Phu Trong a souligné la direction opportune et énergique de la lutte contre la maladie, ainsi que l’engagement de l’ensemble du système politique et de toutes les personnes dans ce combat.

Cependant, la pandémie évolue de manière complexe et imprévisible et affecte gravement la santé de la population et le développement socio-économique, a-t-il déclaré, exhortant le pays à ne pas se contenter du travail de prévention et de lutte contre le COVID-19. Il a insisté sur les mesures de localisation des flambées et sur la nécessité d’envisager le pire scénario afin de préparer le meilleur plan de réponse.

Il a ajouté que de nombreuses autres tâches devaient également être accomplies en dehors de la lutte contre la maladie, notant l’impact de la pandémie sur l’économie, la société, la sécurité et la défense nationale, la diplomatie et le tourisme.

Le leader du Parti a souligné qu’il y aura nombre d’événements importants en 2020 alors que le Vietnam assume la présidence de l’ASEAN et le rôle de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, et des congrès du Parti de tous les niveaux auront lieu.

Par conséquent, il est nécessaire de trouver des solutions à long terme, a-t-il indiqué, appelant à mobiliser la force de l’ensemble du système politique et du grand bloc d’unité nationale ainsi que toutes les ressources pour éradiquer la pandémie dans l’esprit de «lutter contre l’épidémie comme combattre l’ennemi».

Il a également partagé le point de vue d’autres officiels selon lequel, outre la lutte contre la maladie, des politiques et des mesures doivent également être mises en œuvre pour limiter au maximum l’mpact négatif de l’épidémie sur la réalisation des objectifs socio-économiques; redresser la production, le commerce et le tourisme; et assurer une vie normale aux habitants des zones touchées.

Selon lui, les défis causés par le COVID-19 offrent également une chance de restructuration économique et commerciale. À court terme, les investissements publics devraient être encouragés pour stimuler la demande; les investissements dans l’agriculture et la production alimentaire augmenter pour assurer la sécurité alimentaire et sociale; et difficultés rencontrées par les entreprises, en particulier les petites et moyennes entreprises, être supprimées. – VNA/VI