25/03/2020 13:10 GMT+7 Email Print Like 0

Le Financial Times salue le modèle de lutte contre le COVID-19 choisi par le Vietnam


Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc lors d'une réunion sur la lutte contre le COVID-19. Photo: VNA
Le Financial Times a rendu public le 24 mars un article saluant les efforts du Vietnam dans la lutte contre l’épidémie de COVID-19.

«Hanoi mobilise des ressources limitées en se concentrant sur  l'isolement des personnes infectées et la recherche de leurs contacts». La lutte du Vietnam remporte des éloges pour un modèle à bas coût, a estimé l’article.

L’article a précisé que lorsque les Vietnamiens célébraient le Nouvel an lunaire, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc avait tenu une réunion gouvernementale déclarant la guerre contre le coronavirus. Depuis, le Vietnam a déployé un modèle de contrôle de l’épidémie exemplaire dans un pays aux ressources limitées mais au fort leadership.

Le succès du Vietnam  dans ce combat, selon le Financial Times, dépend en partie de la mobilisation du personnel médical et militaire, de la surveillance des cas suspects, et du réseau de communication.

Les médias ont diffusé sans relâche des messages et les responsables semblent avoir fait preuve de transparence au sujet de l'épidémie. Le ministère vietnamien de la Santé envoie régulièrement des SMS sur les actualités liées au coronavirus et des conseils santé.

Selon un récent sondage réalisé par Nielsen Vietnam, la majorité des personnes sondées ont déclarée qu'ils connaissaient bien des symptômes du COVID-19. Les efforts du gouvernement pour lutter contre le COVID-19 ont recueilli un soutien populaire, à en juger par les publications sur les réseaux sociaux applaudissant les agents de santé et une affiche de propagande virale: «Rester chez soi, c'est aimer son pays!»

Mais une partie de l’approche du Vietnam a été brutale. Des personnes accusées d'avoir partagé de «fausses nouvelles» sur le virus ont été convoquées par la police et environ 800 ont été condamnées à des amendes.

Plutôt que de se lancer dans des tests de dépistage de masse, le Vietnam s'est concentré sur l'isolement des personnes infectées et la recherche de leurs contacts. Les mesures comprennent des quarantaines et la mobilisation d'étudiants en médecine, de médecins à la retraite et d'infirmières.

Kidong Park, le représentant de l’Organisation mondiale de la santé à Hanoi, a félicité le Vietnam pour sa «proactivité et sa cohérence ».

L’article a aussi rapporté Carl Thayer, professeur émérite à l'Université de Nouvelle-Galles du Sud Canberra, qui a déclaré : «Le Vietnam est une société de mobilisation. C'est un Etat à Parti unique qui dispose d'importantes forces de sécurité publique, de l'armée et du Parti lui-même. Et c'est un gouvernement efficace pour répondre aux catastrophes naturelles.". -VNA/VI