01/05/2020 07:20 GMT+7 Email Print Like 0

Le Figaro présente la street food vietnamienne avec « huit merveilles à déguster à Hanoï »

Le journal français « Le Figaro » vient de publier sur son site un article intitulé « Au Vietnam, huit merveilles à déguster à Hanoï, temple de la street food », qui présente des plats largement connus de la capitale vietnamienne.

« Raffinement, finesse, fraîcheur… Les qualificatifs ne manquent pas pour définir les mille saveurs de la gastronomie vietnamienne », indique l’auteur de l’article, Mélanie Rostagnat, qui conseille aux touristes de ne pas se calfeutrer dans des restaurants haut de gamme mais de se jeter sur les marmites qui bouillonnent dans les ruelles de la vieille ville, d’entrer dans ces échoppes parfois peu avenantes mais qui recèlent les trésors de la cuisine vietnamienne. 

La liste de Mélanie Rostagnat comprend le « phở » - la soupe de nouilles la plus populaire du Vietnam ; le « bún chả » - du porc grillé aux notes acidulées ; le « bún riêu cua », une merveilleuse soupe de nouilles au crabe ; les « bánh cuốn », les crêpes du petit déjeuner ; le « bánh mì », le sandwich local aux accents français ; la palette de beignets frits ; le « chả cá » - la spécialité de Hanoï ; et, enfin, le « cà phê trúng » - du café au jaune d’œuf.

Outre des informations détaillées sur ces plats et des endroits où les touristes peuvent les découvrir, l’auteur présente aux lecteurs un "food tour" dans le marché de Long Biên, l'un des plus grands marchés de gros à Hanoï. 

« Un lieu d'une effervescence incroyable dans lequel la chef Phan Duyen propose de vous immerger pour un "food tour" inoubliable. À 4 heures du matin, cette ancienne commerçante reconvertie passera vous récupérer en taxi à votre hôtel. Après une première halte au marché aux fleurs de Quảng Bá, vous déambulerez dans les allées grouillantes de Long Biên où votre guide, qui y a travaillé plusieurs années, vous présentera de nombreux produits inconnus en France. Vous rejoindrez ensuite le marché de Dong Xuan, réputé pour ses épices, où vous goûterez tour à tour cinq spécialités locales : le xôi, le phở, le bun đậu măn tôm, le bun riêu cua et le café à l’œuf. Vous entamerez votre journée le ventre bien rempli mais surtout la tête pleine de sensations et d'images », précise l’auteur.

« Pour les cuisiniers en herbe, et tous ceux qui souhaiteraient partager avec leurs proches leurs découvertes culinaires à leur retour en France », ils peuvent participer à des cours de cuisine dans une belle maison traditionnelle en périphérie de Hanoï.

« Après avoir accompagné votre hôte (francophone !) faire ses emplettes au marché du village, et avoir arpenté à vélo les champs de fruits et légumes des propriétaires, vous vous mettrez en cuisine pour préparer plusieurs plats typiques: des bánh cuốn, un bún bo, des nems… En prime, vous apprendrez à découper des crudités pour décorer vos assiettes. Une escapade revigorante où vous serez accueillis comme des chefs ! », conclut Mélanie Rostagnat. -VNA/VI