28/05/2020 16:27 GMT+7 Email Print Like 0

Le Conseil de sécurité de l'ONU discute de la protection des civils dans les conflits armés

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a tenu mercredi un débat public consacré à la protection des civils en période de conflit armé.

Selon le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, plus de 20.000 civils ont été tués ou blessés en 2019 dans seulement 10 conflits. Des dizaines de milliers d'enfants ont été forcés de prendre part à des conflits armés qui ont entraîné le déplacement de millions de personnes et demeurent la cause première de la faim dans le monde. Les femmes et les enfants continuent d'être victimes de violences sexuelles.

En outre, la pandémie de COVID-19 a fait peser un lourd fardeau sur les efforts sanitaires et humanitaires, rendant difficile l'accès humanitaire.

A cette occasion, le secrétaire général de l'ONU a appelé les États à repenser leur approche des combats urbains, l'utilisation des drones armés pour mener des attaques, à se pencher sur les implications juridiques, morales et éthiques du développement de systèmes d'armes létaux autonomes, et à combattre l’utilisation malveillante des technologies numériques contre des infrastructures civiles essentielles.

Les pays membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont exprimé leur inquiétude profonde sur l'état des civils dans les conflits armés, soulignant que le Conseil de sécurité et la communauté internationale devraient prendre des mesures pratiques pour atténuer le nombre des victimes et les impacts des conflits sur les civils.

Les pays ont appelé à prévenir et à mettre fin aux conflits, à maintenir la paix durable. Les parties concernées devraient observer le droit international humanitaire, les droits de l'homme et s'intéresser au traitement des défis auxquels est confrontée la protection des civils tels que combats urbains, changement climatique, systèmes d'armes létaux autonomes.

Selon l'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU, la protection des civils en période de conflit armée constitue l'une des priorités du Vietnam au sein du Conseil de sécurité et de l'ONU.

La solution la plus efficace et durable est de prévenir et de mettre fin aux conflits, de maintenir la paix durable. Lorsque le conflit éclate, la nation a la responsabilité principale de protéger les civils. Les organisations internationales, les forces de maintien de la paix des Nations Unies peuvent soutenir les pays en conflit, mais elles doivent disposer de ressources suffisantes. L'ambassadeur Dang Dinh Quy a fermement condamné les attaques contre des civils, des installations civiles, en particulier des écoles, des hôpitaux et des infrastructures essentielles. Il a réaffirmé son soutien à l'appel du secrétaire général des Nations Unies pour un cessez-le-feu humanitaire pendant la pandémie de COVID-19. -VNA/VI