18/04/2021 09:05 GMT+7 Email Print Like 0

Le Conseil de sécurité adopte deux résolutions sur la Libye

 Le Vietnam, président du Conseil de sécurité des Nations Unies pour le mois d'avril, a présidé le 16 avril une vidéoconférence pour annoncer les résolutions 2570 et 2571 relatives à la Libye, toutes deux adoptées à l'unanimité.

La résolution 2570 permet à la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL) de soutenir le mécanisme de surveillance du cessez-le-feu du 23 octobre 2020 dans le pays. Il décide de déployer une équipe de surveillance du cessez-le-feu de la MANUL qui nécessiterait un maximum initial d'environ 60 membres du personnel civil comme recommandé par le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres.

La résolution salue les progrès récents en Libye, en particulier la mise en place du gouvernement d'unité nationale et les parties concernées parvenant à un consensus sur la date des élections, le 24 décembre de cette année.

Il exhorte le gouvernement d'unité nationale libyen et les parties concernées à prendre les mesures nécessaires pour organiser les élections dans les délais. Il souligne également l’importance de la mise en œuvre de mesures pour le désarmement, la démobilisation et la réintégration des groupes armés et la réforme du secteur de la sécurité dans le pays.

Dans la résolution 2571, le CSNU décide de renouveler le mandat du Groupe d'experts assistant le comité du CSNU concernant la Libye jusqu'au 15 août 2022. Il prolonge l'autorisation de ses mesures précédemment imposées contre l'exportation illicite de pétrole brut et d'autres produits pétroliers en provenance de Libye jusqu'au 30 juillet 2022.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a en outre appelé toutes les parties à mettre en œuvre l'accord de cessez-le-feu signé le 23 octobre 2020 et a exhorté ses États membres à respecter et à soutenir la pleine mise en œuvre de l'accord, y compris par le retrait sans délai de toutes les forces étrangères et mercenaires de Libye.

Le 16 avril également, la Russie et la Chine ont tenu une réunion selon la formule Arria avec d'autres membres du Conseil de sécurité des Nations Unies pour discuter de l'intégrité des régimes internationaux de non-prolifération.

Lors de cet événement, l’ambassadeur Pham Hai Anh, chef adjoint de la mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU, a souligné la nécessité de redoubler d’efforts pour remplir les obligations découlant des traités internationaux sur la non-prolifération et le désarmement des armes de destruction massive.

Il a estimé que les organes conventionnels et les organisations internationales doivent fonctionner conformément au droit international, garantir l'objectivité et l'impartialité, promouvoir la coopération internationale et aider les États membres à s'acquitter de leurs obligations.

Pour mieux fonctionner, le personnel des organisations internationales doit répondre aux normes les plus élevées de connaissances professionnelles et d'éthique et avoir des connaissances sur les caractéristiques régionales, a déclaré Pham Hai Anh, ajoutant qu'il était nécessaire de créer les conditions permettant à davantage de représentants des pays en développement de travailler dans ces agences et organisations.-VNA/VI