09/07/2019 14:35 GMT+7 Email Print Like 0

L’e-commerce challenge le secteur de la logistique

Ces dernières années, le commerce en ligne au Vietnam connaît une forte hausse. Cette croissance incite le secteur de la logistique à se développer davantage.

Après un an de mise en œuvre, le système d’entrepôts de 40.000m² de la compagnie par actions Hateco logistics (à Sai Dông, Hanoï) regorge de marchandises des locataires. Sa clientèle est constituée essentiellement d’entreprises spécialisées dans le e-commerce proposant la livraison express telles que Shopee, Giao hàng nhanh, Lazada Express… Selon le directeur général de la Hateco logistics, Dinh Duy Linh, plus le volume de marchandises échangées via les canaux en ligne augmente, plus les besoins de stockage s’amplifient.

"À l’avenir, Hateco se concentre à élargir son centre de logistique afin de le rendre plus moderne au service de l’e-commerce et de la livraison express qui constituent des secteurs majeurs dans le pays", a souligné M. Linh.

Au Vietnam, la logistique au service du commerce en ligne ne répond pas encore à la demande croissante des clients. Ainsi, les entreprises investissent davantage pour développer ce secteur.

En 2018, la vente au détail a vu sa croissance grimpée sur le marché du commerce en ligne. En 2017, si le chiffre d’affaires dans ce domaine atteignait  6,2 milliards de dollars, en 2018, celui-ci s’élevait à 8 milliards de dollars, soit une hausse de 30% en glissement annuel.

Plusieurs entreprises comme Thê gioi di dông, FPT, Nguyên Kim, Lotte… renforcent leurs activités dans la vente au détail en ligne. Plus concrètement, le géant chinois Alibaba a racheté Lazada, la compagnie technologique VNG a investi dans la plateforme commerciale en ligne Tiki. Hormis les investissements, les réseaux de vente au détail traditionnel se sont convertis pour les modèles en ligne. Parmi eux, on compte Vingroup avec la plateforme Adayroi, Thê gioi di dông à l’adresse http://vuivui.com ou Lotte  Mart à http://lotte.vn.

Le secteur de la logistique en pleine expansion

Lazada, un des premiers géants du commerce en ligne au Vietnam (deux autres sont Tiki et Shopee) étend ses trois entrepôts à Hanoï, Hô Chi Minh-Ville et Dà Nang (Centre), avec une superficie totale de 22.000m² et 34 centres de distribution sur l’ensemble du pays. Cependant, cet investissement reste insuffisant face à la demande de la clientèle. De ce fait, Lazada loue une large superficie à la compagnie Hateco logistics à Hanoï pour le stockage et les distributions des marchandises. Ce géant de l’e-commerce a versé des capitaux pour construire le centre de classification automatique des marchandises fonctionnant avec des robots.

L’e-commerce se développe fortement dans le monde entier et rapporte un chiffre d’affaires conséquent aux entreprises. Cela implique une expansion du service logistique pour répondre aux besoins de plus en plus élevés des consommateurs, a fait savoir le directeur de la compagnie Lazada Express, Vu Duc Thinh.

D’après la compagnie Giao hàng nhanh, d’ici 2020, le nombre de commandes pourra atteindre 530 millions pour une valeur totale de 472 millions de dollars. Dans ce contexte, les grandes entreprises de logistique construisent leurs écosystèmes. Les réseaux de distribution d’une envergure de 10.000 à 20.000m² ont été édifiés comme ceux de DHL Vietnam, Kerry Express Vietnam, ViettelPost…

Kerry Express Vietnam (entreprise spécialisée dans la logistique et la livraison rapide) possède 14 centres de distributions dans les localités du pays qui assurent la livraison des marchandises à domicile. La Compagnie de logistique Singapourienne Ninja Van, quant à elle, renforce son implication dans les nouvelles technologies pour livrer les marchandises. Grâce à ses efforts, elle devient le partenaire de confiance de sites web commerciaux comme Lazada, Zalora ou Shopee.

"La livraison express constitue un secteur clé dans le transport et la logistique. Il est nécessaire de savoir utiliser ses avancées technologiques pour que le commerce en ligne puisse s’accroître", a conclu le chef adjoint du Département d’import-export du ministère de l’Industrie et du Commerce, Trân Thanh Hai. -CVN/VNA/VI