23/01/2019 14:53 GMT+7 Email Print Like 0

Le centre d’opérations de circulation intelligent de HCM-Ville verra le jour en février

 Le service du Transport et des Communications de Hô Chi Minh-Ville a annoncé que le centre d’opérations de circulation intelligent de la ville était en train d’être achevé et devrait être opérationnel en février.

Selon le vice-directeur du service Tran Quang Lam, le centre, le premier du genre au Vietnam, est en cours de développement à partir du centre de gestion du tunnel de la rivière Saigon.

Actuellement, il est connecté à 188 points de transport dans les districts intérieurs 1, 3 et 5; ainsi que les districts de Phu Nhuan et Tan Binh. Le système de contrôle à distance est maintenant prêt à fonctionner, tandis que des plans pour des opérations automatiques quotidiennes et saisonnières sont en cours de conception.

L’année dernière, le Centre de gestion du tunnel de la rivière Saigon a commencé à relier le centre avec toutes les caméras de circulation, les panneaux de signalisation électronique et les feux de signalisation dans le centre-ville ainsi qu’à l’aéroport international Tan Son Nhat pour une gestion et un fonctionnement optimaux.

Le Minh Triet, directeur du Centre de gestion du tunnel de Saigon River, a déclaré que les travaux de synchronisation se termineraient en février de cette année.

Le centre contrôlera le trafic en dirigeant les feux de circulation, en surveillant le trafic, en mesurant le nombre de véhicules et en ajustant le fonctionnement des feux en fonction des conditions réelles.

Le Minh Triet a révélé que six radars automatiques supplémentaires seraient installés à la rue Nguyen Van Linh et sur la route nationale N° 1 afin de faciliter le traitement des infractions de vitesse.

Parallèlement, le Service municipal du Transport met au point un modèle de simulation de la demande de transport de la ville, qui sera en mesure de gérer les flux de circulation sur le réseau routier de la ville et d’évaluer les impacts des zones urbaines et des bâtiments sur la demande de transport.

Le modèle devrait aider les agences de gestion à prévoir les conditions de trafic futures lors de la mise en œuvre de projets d'investissement. – VNA/VI