20/05/2019 09:32 GMT+7 Email Print Like 0

Le Brésil et le Vietnam doivent agir pour exploiter leur potentiel commercial

Il existe encore un fort potentiel d’expansion et de diversification du commerce entre le Vietnam et le Brésil, et les gouvernements des deux pays doivent agir pour créer les conditions permettant d’exploiter ce potentiel, a déclaré lors d’un séminaire à Hanoi l’ambassadeur du Brésil, Fernando Apparicio da Silva.

La ministre brésilienne de l’Agriculture, de l’Élevage et de l’Approvisionnement, Tereza Cristina Corrêa s’exprime lors du séminaire. Photo : VNA

Il a déclaré qu’au cours des 30 dernières années, les deux pays avaient connu des avancées considérables dans leurs relations diplomatiques. De nombreux documents dans divers domaines ont été signés et sont entrés en vigueur. Les dirigeants brésiliens et vietnamiens ont tenu des réunions et des discussions régulières afin de renforcer les liens bilatéraux.

Le diplomate a noté qu’en 2018, le commerce bilatéral avait atteint 4,4 milliards de dollars, faisant de son pays le 21e partenaire commercial du Vietnam. Le déficit ou l’excédent commercial se situait autour de 400 millions de dollars, ce qui montre que leurs échanges sont relativement équilibrés.

Afin de développer et de diversifier les échanges et tirer parti de leur énorme potentiel, les deux parties peuvent ouvrir de nouveaux marchés, a-t-il déclaré, ajoutant que le secteur agricole brésilien jouissait d’une compétitivité considérable et que le pays cherchait des possibilités d’exploration de nouveaux marchés.

Le Brésil a également le potentiel de fournir des produits des industries de l’aviation et de la défense, a déclaré l’ambassadeur Fernando Apparicio da Silva.

Le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères, Bui Thanh Son, a souligné que les relations bilatérales remontaient bien avant l’établissement officiel des relations diplomatiques le 8 mai 1989. Depuis cette date, les relations entre le Vietnam et le Brésil se sont sans cesse développées.

Les échanges bilatéraux ont été multipliés par 58, passant de 75 millions de dollars en 2004 à 4,4 milliards de dollars en 2018, faisant du Brésil le premier partenaire commercial du Vietnam en Amérique latine.

Les entreprises des deux pays ont également activement recherché et saisi les opportunités d’investissement, de commerce et d’élargissement de marché dans leurs domaines forts comme l’agriculture, l’aquaculture, la fabrication et la bioénergie.

L’agriculture est en particulier un aspect important, car elle offre un grand potentiel de coopération et les produits des pays sont complémentaires, a-t-il noté, ajoutant que le Vietnam et le Brésil se sont également étroitement coordonnés et se sont soutenus mutuellement au sein d’organisations internationales et de forums multilatéraux.-VNA/VI