29/08/2017 09:23 GMT+7 Email Print Like 0

L'APEC favorise l'inclusion économique, financière et sociale

La mondialisation et le libre-échange ont considérablement augmenté la richesse mondiale, mais aussi les écarts entre les riches et les pauvres.

C’est en ces termes que s’est exprimé Bui Thanh Son, vice-ministre permanent des Affaires étrangères du Vietnam, vice-président du Comité national de l’APEC 2017, lors de l’ouverture du Symposium sur la promotion de l'inclusion économique, financière et sociale au sein de l'APEC, lundi 28 août à Ho Chi Minh-Ville.

Malgré les efforts de l'APEC pour promouvoir le développement inclusif, l’association n’arrive pas à répondre à l'attente des habitants, a souligné Bui Thanh Son. Ce problème est dû à un manque de coordination adéquate entre les programmes mis en oeuvre par l’APEC dans ce domaine, a-t-il estimé.

L’APEC n’applique pas encore de politiques intégrales pour promouvoir l’inclusion économique, financière et sociale tandis que ces trois piliers dépendent les uns des autres, a –t-il ajouté.

Selon lui, ce symposium est une bonne occasion pour les économies membres de l’APEC d'échanger leurs points de vue pour trouver des mesures pour promouvoir l'inclusion économique, financière et sociale.

Les économies membres de l’APEC partagent leurs expériences, leurs études, citent leurs défis dans le développement inclusif et proposent également leurs initiatives dans ce domaine.

Alan Bollard, directeur exécutif du Secrétariat international de l'APEC, a déclaré que ce symposium était très important pour l'APEC et aussi pour l’Année de l’APEC 2017 au Vietnam car son sujet portait sur l’une des priorités, qui sera discutée lors du Sommet de l’APEC à Da Nang en novembre prochain.

Valery E. Sorokin, un officiel de haut niveau de la Russie à l’APEC,  a noté : « L'un des principaux contenus discutés à ce symposium est la stratégie de promotion de l'inclusion économique, financière et sociale. Il s'agit d'une initiative majeure du Vietnam et la Russie l’appuie fortement. Nous avons aussi des projets et des initiatives sur ce même sujet».

L'inclusion économique assure la participation de tous les composants de la société à l'économie. L'inclusion financière offre un accès aux produits et services financiers utiles et abordables, comme les transactions, les paiements, l'épargne, le crédit et l'assurance. Enfin, l'inclusion sociale est le processus d'amélioration des conditions de vie des personnes et des groupes de personnes.

A cette occasion, Ousmane Dione, directeur du bureau national de la Banque mondiale (BM) au Vietnam, a précisé 5 éléments décisifs pour le développement inclusif : la garantie de la croissance économique liée à l’augmentation du salaire et la création de l'emploi ; la croissance liée aux investissements durables en faveur de l’homme ; la garantie de l’inclusion financière ; la réduction des inégalités économiques; et le renforcement de la coordination des politiques au niveau international et entre des organisations multilatérales dans la croissance inclusive. -VNA/VI