07/11/2017 16:30 GMT+7 Email Print Like 0

L’APEC façonne la tendance à la libéralisation du commerce mondial

L’APEC qui se réunit cette semaine en sommet dans la ville côtière de Dà Nang, regroupe des économies de premier plan et des économies au développement dynamique et constitue un moteur important de la croissance mondiale.

Établi en 1989 pour améliorer la croissance économique et la prospérité pour la région et pour renforcer la communauté Asie-Pacifique, l’APEC compte 21 économies membres, lesquels représentent près de 60% du PIB mondial et environ 47% du commerce mondial.

Il a jusqu’à présent réussi à avancer les programmes d’action collective de l’APEC et le programme d’action individuel de chaque membre en vue de mettre en œuvre la libéralisation du commerce et de l’investissement dans la région à l’horizon 2020.

Mais ce processus n’est pas sans heurt. L’émergence du protectionnisme et l’accroissement de l’utilisation globale des mesures non tarifaires risquent d’entraver la libéralisation du commerce et la connectivité économique dans la région.

Dans l’édition de printemps de ses perspectives économiques mondiales, le Fonds monétaire international (FMI) met en garde contre les "risques considérables" qui continuent d’assombrir ses perspectives à moyen terme, notamment avec la tentation du protectionnisme qui monte dans des pays avancés et dans laquelle il voit une "menace importante". Dans ses dernières "Perspectives économiques mondiales" publiées le 10 octobre, la menace d’une montée protectionniste est aussi mentionnée.

Face à ces vents contraires, les économies membres de l’APEC devront faire de leur mieux pour construire la confiance durant leur coopération et entreprendre des réformes sur une base volontaire visant à élever l’efficience économique, à supprimer progressivement les barrières douanières et non tarrifaires, à réaliser les objectifs de Bogor en 2020 et à créer la zone de libre-échange d’Asie-Pacifique (FTAAP) en 2025.

La réalisation réussie des objectifs et plans de l’APEC revêt une grande signification non seulement sur le plan économique mais aussi sur le plan politique et sécuritaire. L’économie mondiale exige un remodelage qui devrait en premier lieu se produire dans la région Asie-Pacifique qui joue son rôle de moteur de la croissance mondiale.

L’APEC regroupe Australie, Brunei, Canada, République de Corée, États-Unis, Indonésie, Japon, Malaisie, Nouvelle-Zélande, Philippines, Singapour, Thaïlande, Chine, Hong Kong (Chine), Taipei chinois, Mexique, Papouasie-Nouvelle Guinée, Chili, Pérou, Russie et Vietnam.

Le Vietnam, hôte de l’Année de l’APEC 2017 sur le thème "Créer un nouveau dynamisme, cultiver un avenir commun", a organisé avec succès l’APEC 2006, qui a adopté la Déclaration de Hanoï pour la mise en œuvre des objectifs de Bogor et améliorer la coopération au sein de l’APEC. – VNA/VI