12/03/2020 09:11 GMT+7 Email Print Like 0

L’AEM Retreat publie une déclaration commune sur la résilience économique face au COVID-19

Dans le cadre de la 26e conférence restreinte des ministres de l'Economie de l'ASEAN (AEM Retreat) dans la ville centrale de Da Nang au Vietnam, les ministres ont publié le 11 mars une déclaration commune sur le renforcement de la résilience économique du bloc en réponse au COVID- 19.

Dans la déclaration commune, les ministres ont exprimé leur inquiétude face à l'épidémie de maladie respiratoire aiguë causée par le nouveau coronavirus SARS-CoV-2 (COVID-19), qui a affecté la vie des populations ainsi que les économies du monde entier.

Ils ont souligné «l'importance de la solidarité de l'ASEAN et l'esprit d'une communauté de l'ASEAN cohérente et réactive face à l'épidémie de COVID-19 et aux défis similaires».

Les ministres ont salué les efforts actuels de chaque pays membre de l'ASEAN, des agences de l'ASEAN et d'autres économies pour contenir la propagation et les effets du COVID-19, et ont salué les contributions du personnel médical et non médical pour aider les personnes touchées par l'épidémie.

Les ministres ont reconnu les effets néfastes de l'épidémie de COVID-19 sur l'économie, y compris les secteurs du tourisme, de la fabrication, de la vente au détail et d'autres services, ainsi que la perturbation des chaînes d'approvisionnement et des marchés financiers.

Ils ont souligné l'urgence de déployer des efforts concertés pour éviter de nouveaux effets néfastes sur l'économie mondiale provoqués par l'épidémie de COVID-19.

Les ministres ont proclamé que les restrictions des mouvements transfrontaliers devraient être fondées sur des considérations de santé publique et ne devraient pas restreindre inutilement le commerce au sein de la région.

Ils sont également convenus d'adopter une ligne de conduite collective pour atténuer les impacts économiques de COVID-19 et ont décidé de rester déterminés à maintenir le marché de l'ASEAN ouvert au commerce et aux investissements ainsi qu'à accroître les efforts régionaux de partage d'informations et de coordination pour répondre aux défis économiques résultant de l'épidémie de COVID-19.

Il faut coordonner étroitement avec les entreprises et les associations pour consolider l'image de l'Asie du Sud-Est en tant que centre de commerce et d'investissement de la région;tirer parti de la technologie et du commerce numérique pour soutenir et permettre aux entreprises, en particulier aux micro, petites et moyennes entreprises (MPME) de poursuivre leurs activités au milieu de l'épidémie de COVID-19.

En outre, les ministres se sont également engagés à renforcer la résilience et la durabilité des chaînes d'approvisionnement à travers la promotion d'une meilleure transparence et agilité, et la mise en œuvre du plan directeur sur la connectivité de l’ASEAN 2025 (MPAC).

Les ministres ont affirmé renforcer la coopération économique de l'ASEAN avec des partenaires extérieurs afin d'inclure des initiatives visant à renforcer les chaînes d'approvisionnement régionales afin de les rendre plus résilientes et moins vulnérables aux chocs internes et externes.

Ils ont souligné la nécessité de s'appuyer sur les plates-formes de facilitation des échanges existantes dans l'ASEAN, telles que le guichet unique de l'ASEAN (ASW), pour promouvoir et soutenir la connectivité de la chaîne d'approvisionnement et s'abstenir de prendre des mesures susceptibles de créer des pressions inflationnistes inutiles ou de nuire à la sécurité alimentaire dans le région et s'efforcer d'assurer la disponibilité des biens et des produits de base.

L'ASEAN devrait également prendre des mesures pour continuer à éliminer les obstacles non tarifaires, en particulier ceux qui entravent la fluidité de la circulation des biens et des services dans les chaînes d'approvisionnement et s'abstiennent d'imposer des mesures non tarifaires nouvelles et inutiles, a noté la déclaration commune. -VNA/VI