29/04/2016 10:42 GMT+7 Email Print Like 0

La SNV œuvre pour le développement du biogaz au Vietnam

Le Programme national sur le biogaz, soutenu par le gouvernement néerlandais a été initié par l’Organisation Néerlandaise de Développement (SNV) en 2003.
Au cours de la période 2003-2015, SNV a déployé dans 58 provinces et villes son «Programme biogaz pour le secteur de l'élevage des animaux», ce qui a contribué à l'amélioration de l'environnement d'élevage et à la réduction des coûts de production pour les paysans.

Chuong My (Hanoi) a été le premier district à avoir massivement appliqué la technologie biogaz dans tous les foyers d'élevage. Les habitants locaux sont conscients des avantages et reçoivent une formation parrainée par le Département de l’élevage et la SNV.

Quand nous sommes arrivés dans le village de Duyên Ung, commune de Lam Diên, district de Chuong My (Hanoi), l'équipe de maçonnerie de Hô Van Han était en train d’achever un biodigesteur pour la famille de Nguyên Thi Sau.


Des experts de la SNV présentent l’intérêt du biogaz.


Mme Dagmar Zwebe, directrice de la SNV : «Le projet biogaz est basé sur le volontariat,
c’est une technologie à caractère durable qui aide à améliorer la vie».



Construction d'un biodigesteur sous la direction de la SNV.


L’équipe de maçons de Hô Van Han a construit environ 1500 biodigesteurs dans le district de Chuong My.


Le biogaz aide les agriculteurs à économiser de l'énergie.


Des agents de la SNV examinent un projet dans la province de Thai Binh. Photo: Archives


Projet biogaz dans la ville de Vinh (Nghê An). Photo: Archives


Des documents et films sur le programme biogaz sont présentés aux agriculteurs. Photo: Archives


Inauguration du 100.000e ouvrage de la SNV au Vietnam. Photo: Archives

Un biodigesteur est une cuve souterraine dotée d'un dispositif qui permet la fermentation, en l'absence d'oxygène, de la bouse fraîche de vache pour produire le biogaz. Ce dispositif permet aussi l'acheminement du biogaz vers la cuisine.

Il s’agissait de la 1020e construction de son équipe dans le quartier. Impliqué dans ce projet depuis 2006, Han a souligné la technologie biogaz contribue à améliorer l'environnement, fournit de l’énergie propre et aussi de l'engrais aux cultures. Selon la SNV, «En moyenne, les agriculteurs ayant au moins deux vaches ou quatre porcs peuvent générer suffisamment de biogaz pour répondre à leurs besoins quotidiens en cuisson et en éclairage.»

Commentant le programme, le Dr Tông Xuân Chinh, chef adjoint du Département de l'Elevage - relevant du ministère de l'Agriculture et du Développement rural - et directeur du projet, a affirmé : «Le projet contribue au développement durable, bénéficie aux familles paysannes et à l'environnement rural».

Jusqu'à présent, 145.000 biodigesteurs ont été installés, au bénéfice de 725.000 personnes. Par ailleurs, 1.064 techniciens provinciaux et de district et 1.668 maçons ont été formés, et des milliers de séminaires et de cours de formation organisés.
Ce projet a contribué aux programmes nationaux de lutte contre la pauvreté et le changement climatique.

En 2010, le projet a reçu le Prix Ashden pour l’énergie durable. En 2012, il a remporté le Prix de l’humanitaire lors du Forum mondial de l'énergie tenue à Dubaï, aux Émirats arabes unis./.




 

Steven Von Eije, conseiller adjoint de la SNV sur les énergies renouvelables

«Avec un biodigesteur, une famille peut réduire de 5 tonnes en moyenne ses émissions de CO2/an et réduire ses coûts énergétiques de 120 dollars/an.»
 


 
Texte: Bich Vân - Photos: Thanh Giang et Archives