03/11/2020 17:20 GMT+7 Email Print Like 0

La Russie augmente ses importations de pamplemousses vietnamiens

 Parmi ses principaux marchés fournissant des pamplemousses frais au cours des 8 premiers mois de 2020, la Russie a fortement augmenté ses importations en provenance du Vietnam, atteignant 19 tonnes, d'une valeur de 71.000 dollars.

Selon le Département de l’import-export  du ministère de l'Industrie et du Commerce, les exportations de fruits et légumes en octobre ont atteint 230 millions de dollars (-22,2%), portant les exportations en 10 mois à 2,72 milliards de dollars (-12,5%).

En octobre dernier, l'inondation historique qui a duré plus de 2 semaines dans la région  Centre et l'épidémie de Covid-19 qui s'est compliquée sur de nombreux grands marchés d'exportation, affectent négativement les activités d'exportation de fruits et légumes.

Cependant, la filière vietnamienne des fruits et a montré des signes positifs. Le Département des imports-exports a cité des données de la Douane russe, selon lesquelles, les importations de pamplemousses frais de ce pays au cours des 8 premiers mois de 2020 ont atteint 71,6 mille tonnes, d'une valeur de 57 millions de dollars (-17,1% en volume et -18,5% en valeur).

En particulier, parmi ses principaux marchés fournissant des pamplemousses frais au cours des 8 premiers mois de 2020, la Russie a fortement augmenté ses importations en provenance du Vietnam, atteignant 19 tonnes, d'une valeur de 71.000 dollars (+683,2% en volume et +355,9% en valeur en un an). L'opportunité de stimuler les exportations de pamplemousses vers le marché russe est énorme, en raison de sa demande croissante en fruits tropicaux.

A la mi-octobre 2020, le Chili a officiellement autorisé les importations de pamplemousses vietnamiens avec une demande de qualité. Auparavant, l'UE acceptait également l'importation officielle de pamplemousses du Vietnam dans le cadre de l'accord EVFTA. On s'attend à ce que d'ici  fin   2020, le pamplemousse frais soit officiellement autorisé à être exporté vers les États-Unis. De plus, le pamplemousse est également un fruit prioritaire dans les négociations d'exportation vers la Chine, après le durian. - CPV/VNA/VI