03/03/2020 09:53 GMT+7 Email Print Like 0

La quarantaine, la meilleure solution pour empêcher le COVID-19


Le secrétaire du comité du Parti de Hanoi, Vuong Dinh Hue, lors de la réunion. Photo : VNA
La quarantaine est toujours la meilleure solution pour empêcher la propagation du nouveau coronavirus (SARS-CoV-2) qui provoque l’épidémie de COVID-19, a déclaré le secrétaire du comité du Parti de Hanoi Vuong Dinh Hue lors d'une séance de travail le 2 mars avec le comité de pilotage de la capitale pour la prévention et la lutte contre le COVID-19.

"La chose la plus importante est de rendre l'information transparente", a-t-il déclaré.

Le responsable du Comité du Parti de Hanoi a également insisté sur l'hygiène du milieu et la stérilisation des écoles, des bureaux et autres lieux publics.

Il a déclaré que la sécurité absolue dans les écoles doit être assurée lorsque les élèves retourneront à l'école, ajoutant que les autorités municipales devraient prendre la décision conforme à l’évolution de l'épidémie d'ici le 8 mars. Les écoles de Hanoi sont fermées depuis le 3 février et le resteront  jusqu'au 8 mars au moins.

Vuong Dinh Hue a également demandé aux agences concernées de préparer des plans pour l'enseignement à distance dans le cas où les étudiants devraient continuer de rester chez eux.

Le responsable a demandé au secteur de la santé de rester vigilant et d'assurer l'approvisionnement en fournitures médicales, notant que l'épidémie était entrée dans une nouvelle période avec la propagation dans de nombreux pays avec des évolutions imprévisibles.

Dans le même temps, Hanoi doit continuer à mettre en œuvre des mesures pour maintenir sa dynamique de croissance socio-économique, a-t-il déclaré.

Selon le directeur du service municipal de la Santé, Nguyen Khac Hien, au 1er mars, Hanoi n'avait signalé aucun nouveau cas de COVID-19. À l'heure actuelle, 2.240 personnes revenant de zones touchées par l'épidémie sont en quarantaine  tandis que 2.115 sont sous surveillance à domicile.

Les établissements médicaux de Hanoi sont désormais capables de fournir 5.000 lits pour le traitement des patients de COVID-19. En cas d'épidémie et de propagation, la ville mettra en place deux hôpitaux spécialisés d'une capacité de 600 lits chacun.

Jusqu'à présent, il y a eu 16 cas confirmés au Vietnam et tous les patients ont été guéris et sont sortis des hôpitaux.-VNA/VI