30/08/2018 13:45 GMT+7 Email Print Like 0

La présidente de l’AN souligne des tâches majeures de la Garde-côte du Vietnam

La présidente de l’Assemblée nationale du Vietnam, Nguyên Thi Kim Ngân, a demandé à la Garde-côte du Vietnam de se renforcer sur la plan politique, d’élever ses synergies et sa combativité pour répondre aux exigences de la protection de la souveraineté, de la sécurité maritimes et insulaires dans la nouvelle période.

S’adressant à une cérémonie commémorant le 20e anniversaire de la Journée traditionnelle de la Garde-côte du Vietnam, la dirigeante vietnamienne a invité la Garde-côte du Vietnam à continuer de se renouveler et d’améliorer sa capacité de direction globale, la combativité des comités du Parti à tous les niveaux.

Parallèlement à cela, la Garde-côte du Vietnam doit améliorer la qualité de la formation, de l’entraînement au combat, exécuter la loi et la discipline pour répondre aux tâches d’édification d’une garde-côte du Vietnam révolutionnaire, régulière, bien exercée et modernisée, a-t-elle souligné.

Elle doit en même temps veiller à la sensibilisation et à la vulgarisations des lois auprès des populations et des pêcheurs, à la coopération internationale, aux échanges d’informations et à la collaboration avec les forces chargées de l’application de la loi en mer et des organismes compétents étrangers.

Cela vise à assurer le maintien de la souveraineté, l’ordre, la sécurité et la sûreté en mer afin que le pays dispose d’un environnement de paix pour le développement, a indiqué la présidente de l’Assemblée nationale du Vietnam.

La Garde-côte du Vietnam s’est vu décerner à cette occasion l’Ordre de mérite militaire de troisième classe en présence notamment du chef d’état-major général de l’Armée populaire du Vietnam et vice-ministre de la Défense Phan Van Giang, et du vice-ministre de la Sécurité publique Nguyên Van Son.

La Garde-côte du Vietnam est désormais non seulement capable d’accomplir sa tâche de protection de la souveraineté, de maintien de la sécurité, de l’ordre et de la sûreté des zones maritimes et insulaires nationales, mais aussi d’effectuer ses patrouilles et son contrôle sur la zone économique exclusive et le plateau continental du Vietnam, et de coordonner les opérations de recherche et de sauvetage en temps opportun dans les eaux situées au-delà de 200 milles marins.

Elle entretient des relations bilatérales et multilatérales, et a établi des lignes rouges avec les forces chargées de l’application de la loi de 20 pays dans la région et le monde. – VNA/VI