12/05/2017 08:33 GMT+7 Email Print Like 0

La présidente de l’AN du Vietnam reçoit le président de l’UIP

 La présidente de l’Assemblée nationale du Vietnam, Nguyên Thi Kim Ngân a reçu jeudi 11 mai le président de l’Union interparlementaire (UIP) Saber Chowdhury  et le secrétaire général de l’UIP, Martin Chungong.

Le Vietnam s’est engagé à promouvoir le développement durable et à introduire les objectifs de développement durable dans ses lois et ses programmes nationaux ciblés, a-t-elle indiqué ajoutant que l’Assemblée nationale du Vietnam resterait un membre réactif et responsable de l’UIP.

Le président de l’UIP, Saber Chowdhury, a pour sa part affirmé que fort de ses expériences, le Vietnam était un candidat favori au comité exécutif de l’UIP, mandat 2016-2019.

La rencontre a eu lieu en marge de la conférence thématique de l’Union interparlementaire (UIP) de la région Asie-Pacifique sur les réponses aux changements climatiques en cours à Hô Chi Minh-Ville, organisée par l’UIP et l’Assemblée nationale du Vietnam,

La conférence s’est concentrée sur les effets des changements climatiques, le rôle des différentes parties prenantes dans les réponses aux changements climatiques et sur la manière dont les parlements nationaux peuvent contribuer aux efforts nationaux visant à respecter leurs engagements internationaux, ainsi que les thèmes de l’égalité des sexes, de la santé et de la mobilisation des ressources.

Le même jour, la conférence a publié un ensemble de critères permettant aux parlements d’évaluer eux-mêmes la réalisation des objectifs de développement durable.

Les résultats de la conférence seront transmis à l’Assemblée de l’UIP et partagés avec les membres de l’UIP, y compris les solutions et actions élaborées par les parlements et les gouvernements des pays membres, et des organisations internationales.

En 2015, la 132e Assemblée de l’UIP tenue à Hanoi a adopté la Déclaration de Hanoi intitulée "Les Objectifs de développement durable : passer des mots à l’action",  mettant l’accent sur la nécessité de renforcer les institutions, notamment les parlements, et les processus décisionnels de façon à ce qu’ils soient à même de répondre aux ODD. – VNA/VI