26/06/2018 07:56 GMT+7 Email Print Like 0

La population a confiance dans la détermination du Parti et de l’Etat dans la lutte anti-corruption

Lundi le 25 juin, la conférence nationale sur la prévention et la lutte contre la corruption se déroule à Hanoi.

Cette conférence revêt une signification particulièrement importante, afin d’évaluer de façon approfondie et intégrale les résultats obtenus et d’indiquer les restrictions dans ce travail après un demi-mandat d’exécution de la résolution du 12e Congrès national du Parti, ainsi que de définir les orientations, les tâches et les mesures d’ici la fin du mandat et pour le prochain mandat.
Selon Nguyen Tuc, membre du présidium du Comité central (CC) du Front de la Patrie du Vietnam, après la promulgation de la résolution du 4e Plénum du CC du Parti (12e mandat) sur l’intensification de l’édification et du réajustement du Parti, pour endiguer et repousser la dégradation en politique, en idéologie, en morale et en mode de vie, ainsi que les manifestations d’« auto-évolution » et d’«auto-changement » au sein du Parti, le mouvement de prévention et de lutte contre la corruption du Parti, de l’Etat et de la population a commencé à prospérer. Cela témoignait nettement via le règlement d’une série d’affaires de corruption avec plusieurs cadres impliqués, même cadres de haut niveau, étant punis sévèrement.

Par ailleurs, selon lui, les résultats obtenus ces derniers temps restaient modestes. Parallèlement à la prévention et à la lutte contre la corruption, il faut réexaminer toutes les politiques et les lois déjà promulguées afin de les amender opportunément pour qu’elles soient conformes à l’actuelle situation.

Selon le professeur associé-docteur Le Quoc Ly, directeur adjoint de l’Institut national de la politique Ho Chi Minh, le travail de prévention et de lutte contre la corruption a connu des résultats initiaux, grâce à cela, la population a confiance dans la détermination et la direction du Parti dans ce travail. Les affaires réglées ces derniers temps ont montré qu’il n’y avait pas de « zone interdite » dans ce combat.

Il a également indiqué le rôle particulièrement important de la prévention de la corruption, avant de souligner la nécessité d’élaborer les institutions sur la supervision entre les organes ainsi qu’entre la population et les organes.

Luu Binh Nhuong, membre permanent de la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale (AN), député de la province de Ben Tre, a hautement apprécié la détermination du Parti et de l’Etat ainsi que les résultats obtenus dans la prévention et la lutte contre la corruption. Selon lui, il faut consolider et réaménager l’appareil et le contingent de cadres chargés d’exécuter ce travail du Parti, de l’Etat ainsi que des organes et organisations concernées, intensifier les activités de supervision de l’AN, des députés, du Front de la Patrie et de ses organisations membres ainsi que de la population et des organes de presse.

Selon Ngo Duy Hieu, un responsable de la Confédération générale du Travail du Vietnam, la prévention et la lutte contre la corruption au Vietnam rendent de plus en plus substantielles, avec la haute détermination politique et les actions énergiques. Dans les temps à venir, il est à perfectionner les institutions, à continuer à régler sévèrement les affaires de corruption et les particuliers impliqués…, a-t-il dit. -VNA/VI