10/09/2017 09:10 GMT+7 Email Print Like 0

La peinture : Passerelle d’amitié entre le Vietnam et la Grèce

 Une cérémonie de remise de 12 peintures de l’ancien ambassadeur grec, Nicolaos D. Kanellos, au Musée des Beaux-Arts du Vietnam a eu lieu, le 7 septembre, à Hanoi. 


Cet événement, organisé par le Musée des Beaux-Arts du Vietnam, en collaboration avec l’Ambassade de Grèce au Vietnam, a vu la participation, entre autres, de l’ancien ambassadeur grec Nicolaos D. Kanellos, de la directrice adjointe du Département des relations internationales du Ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, Nguyên Phuong Hà, et du directeur adjoint du Département des Beaux-Arts, des Photographies et de l’exposition, Ma Quôc Anh. 

Le Vietnam et la Grèce sont deux pays ayant une histoire séculaire, avec des relations diplomatiques sincères et proches, et de nombreux programmes d’échange et de coopération culturelle. L’Ambassade de Grèce au Vietnam joue un rôle très important dans la connexion diplomatique et culturelle entre les deux pays. 

Nicolaos D. Kanellos n’est pas seulement un bon ambassadeur, il est également un « peintre » bien qu’il n’ait pas fait d’études aux beaux-arts. « J’aime bien l’idée de Picasso, qui disait qu’une peinture n’est pas seulement une peinture, mais aussi une arme pour la lutte. Je souhaite dessiner ce que je ressens dans mon cœur comme un enfant prend conscience du monde par des émotions désintéressées », a confié Nicolaos D. Kanellos. 

Plus particulièrement, sa source d’inspiration pour ses créations est issue de son amour à l’égard du Vietnam, du peuple et de la culture du Vietnam, comme il l’a partagé : « Chaque pays a sa propre identité, c’est ce qu’il fait la culture et l’existence de chaque personne ». 

Présente à l’événement, la directrice adjointe du Département des Relations internationales, Nguyên Phuong Hà, a exprimé son respect et son remerciement sincère envers l’ambassadeur grec. Selon elle, en plus de la valeur artistique des peintures, ce qui est le plus respectable, c’est le cœur et les sentiments que le diplomate grec accorde au Vietnam, que la culture et la peinture soient devenues une passerelle pour nous rapprocher. 

Le Vietnam n’est pas seulement une source d’inspiration pour l’ancien ambassadeur grec, mais ses œuvres sont devenues une source d’inspiration pour les artistes vietnamiens. Il n’y a pas longtemps, ses peintures ont été introduites par les stylistes vietnamiens dans des modèles de costumes impressionnants, a-t-elle ajouté.- NDEL/VNA /VI