30/08/2019 15:04 GMT+7 Email Print Like 0

La France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Inde préoccupés par la situation en Mer Orientale

La France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Inde ont exprimé leur préoccupation devant la situation en Mer Orientale/Mer de Chine méridionale, soulignant l’importance de prendre des mesures visant à maintenir la paix, la sécurité dans cette région conformément au droit international.

En tant qu’États parties à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer (CNUDM), la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni soulignent leur intérêt pour l’application universelle de la Convention, ont indiqué la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni dans une déclaration commune.

La CNUDM définit, selon eux, le cadre juridique complet dans lequel toutes les activités dans les océans et les mers, y compris dans la mer de Chine méridionale, doivent être menées et qui constitue la base de la coopération nationale, régionale et mondiale dans le domaine maritime.

Ils rappellent à cet égard la décision arbitrale rendue le 12 juillet 2016 par la Cour permanente d’arbitrage (CPA) de La Haye en vertu de la CNUDM qui avait jugé que que la Chine n’avait pas de droits historiques sur la majorité des eaux de la mer de Chine méridionale.

En outre, ils ont indiqué se féliciter des négociations en cours entre les États membres de l’ASEAN et la Chine en vue de la mise en place d’un Code de conduite fondé sur des règles, coopératif et efficace, conforme à la CNUDM dans la mer de Chine méridionale, et encouragent les progrès vers sa conclusion rapide.

La France, l’Allemagne et le Royaume-Uni appelent tous les États côtiers de la mer de Chine méridionale à prendre des pas et des mesures propres à réduire les tensions et à contribuer au maintien de la paix, de la sécurité, de la stabilité et de la sécurité dans la région, y compris en ce qui concerne les droits des États côtiers dans leurs eaux et la liberté et les droits de navigation et de survol en mer de Chine méridionale.

Pour sa part, l’Inde a souligné l’importance cruciale qu’elle attache à la paix et à la stabilité dans la région, réaffirmant son ferme soutien à la liberté de navigation et de survol, ainsi qu’au commerce licite sans entrave dans les eaux internationales conformément au droit international, notamment à la CNUDM.

La mer de Chine méridionale fait partie du bien commun mondial. L’Inde a donc un intérêt constant dans la paix et la stabilité dans la région, a déclaré jeudi 29 août le porte-parole du ministère indien des Affaires extérieures, Raveesh Kumar, lors d’une réunion de presse régulière.

L’Inde a également souligné que tous les différends dans la mer de Chine méridionale doivent être résolue de manière pacifique en respectant les processus juridiques et diplomatiques, et sans recourir à la menace ou à l’emploi de la force. – VNA/VI