15/02/2019 14:35 GMT+7 Email Print Like 0

La fête Long Tong, trait culturel de plusieurs ethnies du Nord-Ouest

Les fêtes s’épanouissent dans toutes les régions du pays après le Têt. Pour les ethnies Tày, Nùng, Dao et San Chay, et plus généralement dans toute la région du nord-ouest, c'est la fête Long Tong ou fête de descente au champ qui importe, car elle ouvre une année pleine d'espoir de prospérité et de bonheur.

Cette année, dans l’ancienne zone de sécurité datant de la période de Résistance contre les troupes françaises de Dinh Hoa, dans la province de Thai Nguyen, cette fête a eu lieu jeudi 14 février (qui tombe le dixième jour du premier mois lunaire).

Avant la cérémonie d’ouverture, des responsables et habitants locaux sont allés offrir des baguettes d'encens au Président Ho Chi Minh à la maison commémorative qui lui est dédié dans la commune de Phu Dinh.

La fête a commencé le matin par le son des tambours et des prières pour une bonne récolte et le bonheur. Une fois les prières achevées, un agriculteur prestigieux, sélectionné pour sa riche expérience et sa vertu, est descendu au champ pour réaliser la première ligne de traction avec un solide buffle. 

A Dinh Hoa, la fête Long Tong a attiré un grand nombre de participants grâce à ses jeux populaires, surtout « tung con » ou jeu de lancer de balles d’étoffe. La balle, le "còn", ronde et grosse comme le poing d’un enfant, est faite de morceaux d’étoffe de différentes couleurs. On bourre l’intérieur de riz ou de graines de coton. Le terrain de jeu est grand et comporte en son milieu une longue perche de bambou. Les joueurs se tiennent debout de part et d’autre du bambou. Les gagnants sont ceux qui parviennent à faire passer la balle à travers le cerceau fixé au sommet de la perche de bambou.

Dans la province de Lai Chau, une fête similaire a également eu lieu dans le district de Than Uyen. -VNA/VI