16/04/2020 12:51 GMT+7 Email Print Like 0

La distanciation sociale doit être levée progressivement et prudemment

 Les mesures de distanciation sociale doivent être levées d'une manière progressive et prudente qui convient à la situation de chaque localité afin d'atteindre le double objectif de contrôler efficacement la pandémie de COVID-19 et d'assurer le développement socio-économique.

C’est ce qu’a affirmé le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc, lors d’une réunion le 15 avril entre la permanence du gouvernement et le comité de pilotage national sur la prévention et le contrôle du COVID-19, les ministères, les secteurs et les localités.
Cet événement a examiné la mise en œuvre de la directive N° 16 du Premier ministre sur les mesures urgentes contre l’épidémie et a discuté des travaux à faire dans les prochaines étapes.
 
 S'adressant à la réunion, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a remercié l'ensemble du peuple pour son soutien aux politiques du Parti et de l'État sur le combat contre le COVID-19, affirmant que toute la société avait bien mis en œuvre la directive N° 16 avec de bons résultats.
 
 Il a appelé les gens à continuer de soutenir le gouvernement et de prendre strictement des  mesures de prévention et de contrôle l’épidémie.
 
 Bien que le Vietnam ait obtenu certaines réalisations dans ce combat, il existe des risques de transmission communautaire qui pourraient transformer de petits points chauds en foyers épidémiques importants, a-t-il noté, demandant à tous de rester vigilants dans l'esprit "combattre la pandémie, c'est comme combattre un ennemi", et de continuer à pratiquer la distanciation sociale pour protéger la santé et la vie des gens.
 
 Le chef du gouvernement a souligné la nécessité de prendre des mesures prudentes et appropriées pour ramener progressivement la vie normale lorsque la pandémie est repoussée.
 
 Il a également souligné qu'une lutte efficace contre le COVID-19 doit être basée sur le maintien des activités économiques à certains niveaux.
 
 Lors de la réunion, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a convenu avec le comité de pilotage national de la classification des localités en trois groupes - celles présentant des risques élevés, des risques et des risques faibles de transmission de COVID-19. La liste des localités en trois groupes peut être modifiée en fonction de leur situation.
 
En conséquence, le groupe à haut risque rassemble 12 localités, à savoir Hanoi, Ho Chi Minh-Ville, Lao Cai, Quang Ninh, Bac Ninh, Ninh Binh, Da Nang, Quang Nam, Binh Thuan, Khanh Hoa, Tay Ninh et Ha Tinh. Ils poursuivront la mise en œuvre de la directive N° 16 jusqu'au 22 avril ou au 30 avril, selon leur situation, voire plus longtemps si de nouvelles infections sont détectées.
 
Le groupe à risque comprend 15 localités: Binh Duong, Thai Nguyen, Can Tho, Nam Dinh, Ha Nam, Nghe An, Hai Phong, Kien Giang, Thai Nguyen, Thua Thien-Hue, Lang Son, An Giang, Binh Phuoc, Dong Thap et Soc Trang. Ils doivent exécuter les directives N° 15 et N° 16 jusqu'au 22 avril. Les prochaines étapes seront décidées le 22 avril en fonction de la réalité.
 
Pendant ce temps, bien que les 36 localités restantes présentent de faibles risques, la possibilité de transmission de COVID-19 est toujours très élevée, elles doivent donc continuer à se conformer à la directive N° 15, selon le Premier ministre.
 
 Il a ordonné aux présidents des Comités populaires provinciaux de décider des mesures de distanciation sociale à appliquer dans leurs localités, demandant que ceux qui enfreignent les règlements sur la prévention et la lutte contre l’épidémie soient strictement traités.
En outre, la politique existante sur le contrôle des entrées-sorties doit être poursuivie jusqu'au 30 avril, a ajouté le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc. -VNA/VI