06/03/2020 11:24 GMT+7 Email Print Like 0

La Commission de contrôle propose de sanctionner plusieurs officiels

La Commission de contrôle du Comité central du Parti a demandé de prendre des mesures disciplinaires à l’égard des comités du Parti et de plusieurs responsables épinglés lors de sa 43e session tenue du 2 au 4 mars à Hanoi.

La commission, qui s’est réunie sous la houlette de son chef Trân Câm Tu, a pointé du doigt le comité du Parti de l’Inspection du ministère de la Construction du mandat 2015-2020 et plusieurs de ses anciens responsables pour leurs violations des réglementations du Parti et d’Etat.

Ces violations ont porté atteinte au prestige de l’organisation du Parti, du ministère de la Santé et de la branche de l’inspection, a provoqué l’exaspération dans la société au point de faire l’objet d’une sanction disciplinaire, a-t-elle déclaré.

La commission a également demandé au Bureau politique, au Secrétariat du Comité central du Parti d’examiner et de prendre des mesures disciplinaires contre le comité permanent du Comité du Parti de Hô Chi Minh-Ville du mandat 2010-2015 et plusieurs de ses anciens responsables.

Ces derniers comprennent notamment l’ancien membre du Bureau politique et ancien secrétaire du Comité du Parti de Hô Chi Minh-Ville, Lê Thanh Hai, et l’ancien membre du Comité central du Parti, ancien secrétaire adjoint du Comité du Parti de Hô Chi Minh-Ville et ancien président du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, Lê Hoàng Quân.

La commission a encore pris des sanctions à l’encontre du comité permanent du Comité du Parti des forces de garde-frontière de la province et de Kon Tum (Hauts Plateaux du Centre) du mandat 2015-2020 et certains particuliers concernés.

Il est reproché à ce comité permanent d’avoir violé le principe de centralisme démocratique du Parti et les règlements du travail, négligé la direction, la gestion, le contrôle et la surveillance et laissé se produire certaines infractions et fautes dans l’exercice des tâches politiques confiées.

La commission a décidé d’adresser un blâme au colonel A Miên, secrétaire du Comité du Parti des forces de garde-frontière de la province et de Kon Tum et commissaire politique et au colonel Pham Ngoc Phu, secrétaire adjoint du Comité du Parti et commandant en chef. Elle a en même temps demandé au comité permanent du Comité du Parti de la province de Kon Tum de sanctionner ledit comité permanent. – VNA/VI