22/12/2020 09:54 GMT+7 Email Print Like 0

La BM prévoit une croissance de 6,8% pour le Vietnam en 2021

La Banque mondiale table sur une croissance de 6,8% pour le Vietnam en 2021, a-t-elle indiqué dans son rapport économique semestriel sur le Vietnam, invitant le pays à réagir au plus vite pour relever les défis climatiques et environnementaux.

La BM prevoit une croissance de 6,8% pour le Vietnam en 2021 hinh anh 1Cérémonie de publication du rapport. La BM table sur une croissance de 6,8% pour le Vietnam en 2021 et de 6,5% pour les années qui suivent. Photo: VNA


Les perspectives du Vietnam semblent positives car l’économie devrait croître d’environ 6,8% en 2021 et, par la suite, se stabiliser à environ 6,5%, selon le rapport Taking Stock publié lundi 21 décembre à Hanoi

Le rapport attribue la bonne performance économique du Vietnam à la résilience de son économie intérieure et de son secteur extérieur. 

Au-delà de l’endiguement de la pandémie par des mesures audacieuses, précoces et innovantes, le gouvernement a également utilisé ses politiques fiscales et monétaires pour donner un répit au secteur privé et relancer la reprise. 

Par exemple, les dépenses publiques ont recommencé à augmenter après trois ans de consolidation budgétaire. Les neuf premiers mois de 2020 ont vu une augmentation de 40% en glissement annuel des décaissements du programme d’investissement public.

Le secteur extérieur - principal moteur de la croissance économique au Vietnam au cours de la dernière décennie - a enregistré des performances exceptionnelles depuis le début de la crise du Covid-19. 

La BM prevoit une croissance de 6,8% pour le Vietnam en 2021 hinh anh 2Le Vietnam devrait connaître une croissance de près de 3% en 2020. Photo : VNA

Le pays est sur le point de déclarer non seulement son excédent commercial de marchandises le plus élevé jamais enregistré, mais aussi une augmentation de ses réserves internationales. Les afflux continus d’investissements étrangers et la hausse constante des exportations de marchandises ont plus que compensé les pertes de recettes en devises résultant de la diminution des activités touristiques et des envois de fonds. 

Le rapport a suggéré que les investisseurs étrangers ont continué d’investir et/ou de transférer leurs activités de production au Vietnam en raison de la bonne gestion de la pandémie par le pays.

Le Vietnam se trouve à un carrefour de la reprise post-Covid-19. Il a l’opportunité de s’engager sur une voie de développement plus verte, plus intelligente et plus inclusive qui renforcera la résilience aux futurs chocs dus à la fois aux pandémies et aux catastrophes liées au climat, a déclaré Carolyn Turk, directrice nationale de la Banque mondiale au Vietnam. 

Les autorités doivent s’attaquer aux défis environnementaux et climatiques avec le même sentiment d’urgence qu’ils l’ont fait avec le Covid-19 car les coûts de l’inaction sont déjà visibles et deviendront de plus en plus irréversibles. Les récentes tempêtes tropicales dans la région centrale du Vietnam et la hausse de la pollution atmosphérique dans les grandes villes du pays illustrent bien cette fragilité, a-t-elle indiqué.

Selon ce même rapport, le Vietnam devrait connaître une croissance de près de 3% en 2020, tandis que l’économie mondiale devrait se contracter d’au moins 4% au milieu du plus grand choc mondial des dernières décennies. – VNA/VI