18/12/2020 15:28 GMT+7 Email Print Like 0

La BEV promet de collaborer avec le Département du Trésor américain

La Banque d’État du Vietnam (BEV) a confirmé jeudi 30 mai sa coopération avec le Département du Trésor américain après que ce dernier a publié son rapport de mai 2019 concernant les 9 pays à surveiller.

Cette liste comprend les pays ayant des échanges commerciaux avec les États-Unis pour une valeur de plus de 40 milliards de dollars, dont au moins 20 milliards d’excédent commercial vis-à-vis de Washington. Aucun de ces 9 pays n’est accusé de manipulation de monnaie.

Les États-Unis ont accusé mercredi 16 décembre le Vietnam de manipuler sa monnaie pour en tirer un avantage commercial indu. Le Département du Trésor américain va continuer à surveiller les données commerciales, la balance courante, les politiques macroéconomique et monétaire du Vietnam.

Pour sa part, le Vietnam réaffirme son soutien à un commerce international plus juste, avec la mise en œuvre de politiques de contrôle de l’inflation, de stabilisation de la macroéconomie, et de régularisation des taux de change.

Concernant les allégations de manipulation monétaire, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Lê Thi Thu Hang a déclaré jeudi 17 décembre qu’en 25 ans de relations bilatérales et notamment depuis l’établissement de leur partenariat intégral, le Vietnam et les États-Unis ont vu leur coopération commerciale et économique se renforcer continuellement.

Le Vietnam prend en haute considération ses relations commerciales avec les États-Unis. Nous honorons tous les engagements commerciaux signés entre les deux pays ou signés dans des cadres multilatéraux. Hanoi a consulté Washington sur cette question dans un esprit franc et constructif en vue de la régler dans les meilleurs délais, a-t-elle indiqué.

La diplomate a également annoncé que la Banque d’État du Vietnam avait rendu public jeudi 17 décembre un communiqué rejetant l’accusation américaine. Selon ce document, a-t-elle précisé, la politique monétaire du Vietnam vise à contrôler l’inflation, à stabiliser la macro-économie et non à en tirer un avantage commercial indu. – VNA/VI