03/12/2017 12:09 GMT+7 Email Print Like 0

La beauté originale du Palais An Dinh un patrimoine vieux de 100 ans

« Centenaire du Palais An Dinh » a été le thème de l’exposition tenue le 23 novembre en écho à la Journée des patrimoines culturels du Vietnam (23 novembre) et à la célébration du centenaire du Palais An Dinh (1917-2017).
Cet événement a été organisé par le Musée des antiquités de la cour royale de Huê et le Centre de Conservation des vestiges de l’ancienne capitale impériale de Huê.
Cet événement présente des objets liés à la dernière période de la dynastie des Nguyên, notamment celle liée au roi Khai Dinh et à la famille du roi Bao Dai, dont une centaine de documents de photos et d’outils d’assistance (Dessins, projection en 3D), notamment l’application à titre d'essai pour la découverte des vestiges de la technologie QR code et de l’image à 360o.
L’exposition « Centenaire du Palais An Dinh » fournit aux visiteurs de nouvelles connaissances et découvertes sur ce  palais sous plusieurs aspects  - historiques, architecturaux, sculpturaux et artistiques - dans le contexte d’échange culturel entre le Vietnam et l’Occident à l’époque contemporaine.
Le Palais An Dinh est situé au 179B, rue Phan Dinh Phùng dans la ville de Huê (province de Thua Thiên-Huê). Ce vestige relève de l’ensemble des vestiges de l’ancienne capitale impériale de Huê, reconnu par l’UNESCO comme patrimoine culturel mondial. Construit en 1917, il s'agit d'un ouvrage architectural original de la dynastie des Nguyên.
C’est le lieu où a vécu la famille de l’ancien roi Bao Dai après son abdication en août 1945. Après 1975, le Palais An Dinh a été remis aux autorités révolutionnaires.
Après près d’un siècle, dégradé par le temps et la guerre, depuis 2002, le Palais An Dinh a été remis au Centre de la Conservation des vestiges de l’ancienne capitale impériale de Huê pour restauration.
En 2003, l’ambassade d’Allemagne au Vietnam a accordé un financement pour y restaurer six peintures murales. Pour la période 2005-2007, la restauration de peintures murales au premier et au deuxième étages a été réalisée minutieusement, redonnant un charme d’antan à ce patrimoine. –NDEL/VNA/VI