25/08/2020 11:59 GMT+7 Email Print Like 0

La 38e réunion des hauts officiels de l’ASEAN sur l’énergie se tient en ligne

La 38e réunion des hauts officiels de l’ASEAN sur l’énergie (SOME 38) s’est tenue en ligne lundi 24 août pour passer en revue une série d’activités et préparer la prochaine 38e réunion des ministres de l’Energie de l’ASEAN (AMEM).

Sous la présidence de Hoang Tien Dung, directeur de l’Autorité de l’électricité et des énergies renouvelables du ministère de l’Industrie et du Commerce, la réunion a rassemblé des représentants des États membres de l’ASEAN, du Centre de l’ASEAN sur l’énergie, de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) et des pays partenaires tels que la Chine, la République de Corée, la Nouvelle-Zélande et les États-Unis.
 
Les participants ont examiné les résultats de la mise en œuvre au cours de la période 2016-2020 du Plan d’action de l’ASEAN pour la coopération énergétique (APAEC) pour 2016-2025, la coopération entre le bloc régional et ses partenaires de dialogue et les organisations internationales, et l’accueil du 38e AMEM en novembre.

Ils ont convenu que les membres de l’ASEAN et les organisations internationales devraient oeuvrer pour achever le contenu de la 2e phase (2020-2025) de l’APAEC vers la durabilité, ajoutant la nécessité de finaliser la 6e ASEAN Energy Outlook (Perspectives énergétiques de l’ASEAN) pour compléter cette phase.

Ils ont également souligné l’achèvement des plans des chefs des services publics/autorités de l’ASEAN (HAPUA) et du Comité consultatif du réseau électrique de l’ASEAN (APGCC) pour une meilleure intégration régionale et le commerce multilatéral de l’électricité au sein du bloc régional.

L’achèvement des première et deuxième phases de l’étude du Plan directeur d’interconnexion de l’ASEAN (AIMS) III est important pour faire des suggestions sur les infrastructures de transport d’électricité nécessaires pour le commerce multilatéral d’électricité et pour l’intégration des énergies renouvelables dans le réseau de l’ASEAN, ont-ils indiqué.

Les objectifs fixés pour la collaboration intra-aséanienne en la matière cette année comprennent la conclusion d’un accord de haut niveau entre les États membres sur l’étude d’un mécanisme de mobilisation de fonds privés pour servir la construction de l’infrastructure de transport d’énergie de l’ASEAN.

Une série de réunions connexes sont prévues du 25 au 27 août, y compris le 11e dialogue entre la SOME et l’AIE et le 2e dialogue entre la SOME et l’IRENA. - VNA/VI