10/07/2020 12:12 GMT+7 Email Print Like 0

La 13e Conférence ministérielle Mékong-Japon discute de la réponse au Covid-19

Le vice-Premier ministre et ministre vietnamien des Affaires étrangères Pham Binh Minh et le ministre japonais des Affaires étrangères Motegi Toshimitsu ont coprésidé jeudi 9 juillet la 13e Conférence ministérielle Mékong-Japon, axée sur la promotion de la coopération entre les pays du Mékong et le Japon dans la lutte contre la pandémie de Covid-19.

La visioconférence, à laquelle ont participé les ministres des Affaires étrangères du Cambodge, du Laos, du Myanmar et de la Thaïlande, a également discuté des mesures visant à renforcer la coopération en matière de commerce et d’investissement pour accélérer la reprise économique post-coronavirus dans chaque pays.

Dans son discours, Pham Binh Minh a souligné la nécessité d’une approche globale à la fois pour répondre à la pandémie et pour redresser l’économie. Tout en partageant l’expérience du Vietnam dans la maîtrise de la maladie, il a affirmé la rapidité et l’efficacité des politiques globales adoptées par le gouvernement vietnamien.

Le Vietnam continue d’appliquer des mesures pour contrôler et contenir la propagation du Covid-19 tout en rouvrant progressivement son économie, a-t-il indiqué.

La coopération Mékong-Japon pourrait soutenir efficacement le processus de relance économique des pays membres en donnant la priorité aux domaines qui aident à restaurer les chaînes d’approvisionnement régionales, à stimuler la consommation et à renforcer les capacités des systèmes de santé, a-t-il souligné.

Pham Binh Minh a proposé des groupes de solutions spécifiques, notamment le renforcement de la complémentarité et de la solidité générale des économies, en particulier la promotion des investissements des entreprises dans les projets d’infrastructure, le soutien au processus d’industrialisation dans les pays du Mékong, la facilitation de la coopération en matière de commerce et d’investissement, et la création des conditions favorables à l’accès des produits de haute qualité en provenance des pays du Mékong au Japon.

Il a également souligné l’importance d’augmenter les ressources humaines pour les établissements de santé, d’améliorer la capacité des pays du Mékong à surveiller les maladies, à produire des vaccins et à construire des laboratoires, de mettre en œuvre «l’Initiative Mékong-Japon pour les objectifs de développement durable (ODD) à l’horizon 2030», en particulier dans le contexte où le bassin du Mékong est durement touché par la sécheresse et l’intrusion saline.

Pham Binh Minh a également exprimé sa sympathie au peuple japonais pour les pertes en vies humaines et en biens causés par les récentes inondations, et a remercié le Japon pour sa précieuse assistance au Vietnam dans la lutte anticoronavirus.

Les ministres ont réaffirmé la nécessité de renforcer les efforts conjoints pour prévenir la maladie et promouvoir la reprise économique dans le contexte des incertitudes économiques mondiales.

S’agissant de la coopération en matière de santé et de prévention des maladies, ils ont convenu de promouvoir un partage transparent et rapide des informations entre les pays sur les politiques et mesures visant à répondre au Covid-19, d’étendre la coopération dans la recherche épidémiologique et d’attirer des ressources pour le développement et la production de vaccins antiviraux, et de coopérer pour améliorer les systèmes de santé nationaux dans chaque pays.

Ils ont convenu de renforcer la coopération pour assurer le fonctionnement des chaînes d’approvisionnement régionales, d’aider les petites et moyennes entreprises à s’adapter aux nouvelles circonstances, de maintenir les flux commerciaux et d’investissement et d’améliorer les applications scientifiques et technologiques dans la production agricole, et de développer une infrastructure de haute qualité.

Les ministres ont hautement apprécié la coopération entre le Japon et la région du Mékong dans la lutte contre le Covid-19 et ont salué les initiatives proposées par la partie japonaise lors de la réunion.

Le gouvernement japonais fournira 56 millions de dollars en équipement médical et formation technique aux agents de santé des pays du Mékong, au moins 50 millions de dollars aux pays de la région pour améliorer leur capacité à faire face à la pandémie et un prêt pour soutenir la réponse d’urgence à la crise du nouveau coronavirus.

Il déployera également l’initiative KUSANONE Mékong pour les ODD avec une aide totale non remboursable d’un milliard de yens (9,3 millions de dollars) pour aider les pays du Mékong à mettre en œuvre des projets visant à améliorer la santé publique, l’éducation, la productivité agricole et la construction de systèmes d’eau propre et l’amélioration du cadre de vie. - VNA/VI