28/06/2019 11:27 GMT+7 Email Print Like 0

Interview du PM à la presse japonaise sur sa visite au Japon et sa participation au sommet du G20

A l'occasion de sa visite au Japon et de sa participation au sommet du G20, du 27 juin au 1er juillet, sur invitation du Premier ministre japonais Shinzo Abe, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a accordé à la presse japonaise une interview.

Concernant les opinions données par  le Vietnam à ce sommet du G20, le Premier ministre vietnamien a indiqué qu’il s’agit de la quatrième fois en plus de 10 ans que le Vietnam assistait au sommet du G20 (le dernier en Allemagne en juillet 2017), un important forum multilatéral de gestion économique globale. Cela confirme la reconnaissance par la communauté internationale du prestige et de la position d'un Vietnam innovant et d'intégration, qui est un partenaire fiable et responsable pour la paix, la sécurité et le développement dans la région, espérant que le Vietnam continuera à contribuer de manière responsable aux problèmes économiques mondiaux. Cela témoigne également du partenariat stratégique approfondi bien développé entre le Vietnam et le Japon, qui se soutiennent mutuellement dans de nombreux problèmes internationaux et régionaux.

En tant que partenaire responsable de la communauté internationale, le Vietnam contribue de manière active et substantielle à l'agenda du G20, notamment dans la consolidation du système commercial multilatéral, la connexion économique et le développement d’infrastructures de haute qualité, la promotion de la coopération en matière d'innovation, l’économie numérique, la mise en œuvre de l'Agenda 2030 des Nations Unies sur le développement durable, la réponse au changement climatique, la protection de l'environnement marin, la prévention des déchets plastiques, le renforcement du rôle des femmes, etc. Ce sont des questions importantes pour le développement durable qui concernent tous les pays.

Lors du prochain sommet du G20, le Vietnam, tenant compte de la réalité d'une nation en développement et en intégration profonde dans l'économie mondiale, partagera avec ses amis internationaux la vision et les idées de la coopération et les efforts du pays pour contribuer à résoudre les problèmes économiques mondiaux susmentionnés avec le désir de conjuguer des efforts avec la communauté internationale, pour une planète verte, un monde en paix, en développement prospère où personne n’est laissé derrière.

Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a exprimé sa satisfaction devant le développement fort, substantiel et intégral du partenariat stratégique approfondi Vietnam-Japon, apportant des intérêts aux populations des deux pays ainsi que contribuant au maintien de la paix et de la stabilité, à la promotion de la prospérité, de la coopération et du développement de la région comme du monde.

Les deux parties ont maintenu régulièrement des visites de haut niveau pour consolider leur confiance politique mutuelle. Il s’agit de sa quatrième visite au Japon en qualité du Premier ministre, a estimé Nguyen Xuan Phuc.

Le dirigeant vietnamien a aussi rappelé les résultats positifs de la coopération bilatérale dans la sécurité et la défense, soulignant que le gouvernement japonais soutenait le Vietnam dans le règlement des conséquences de la guerre et l’entraînement des forces de maintien de la paix.

Sur le plan économique, le Japon est un partenaire de premier rang et le premier donateur d’aide publique au développement (APD) au Vietnam. Il était aussi le premier investisseur étranger au Vietnam en 2017 et 2018.

Les projets bénéficiaires d’APD japonaises ont contribué pour une part importante à la restructuration économique et au développement durable du Vietnam, a-t-il souligné.

La coopération décentralisée Vietnam-Japon devient de plus en plus dynamique. Les échanges entre les deux peuples ne cessent pas d’être intensifiés et diversifiés. La communauté vietnamienne est la 3e communauté étrangère au Japon avec plus de 300.000 personnes qui sont essentiellement des étudiants et stagiaires. Ces jeunes jouent le rôle d’une passerelle d’amitié entre le Vietnam et le Japon.

Les deux pays ont collaboré étroitement au sein des forums internationaux et régionaux, tels que l’ONU, l’ASEAN, l’APEC, l’ASEM… et dans l’accélération de la signature et de la ratification de l’Accord global et progressif de partenariat transpacifique (CPTPP).

En tant que pays coordinateur des relations ASEAN-Japon pour la période 2018-2021, membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies pour le mandat 2020-2021 et président de l'ASEAN en 2020, le Vietnam valorise son rôle pour stimuler la coopération entre l'ASEAN, la région du Mékong et le Japon, y compris le cadre de Coopération de la Sous-région du Grand Mékong (GMS), a déclaré le chef du gouvernement vietnamien. 

Hanoï collabore étroitement avec Tokyo lors des forums internationaux et régionaux. Le Vietnam souhaite que le Japon le considère comme un partenaire prioritaire du programme de "Partenariat pour les infrastructures de qualité " et de "l'Initiative de connectivité Japon-Mékong", a-t-il dit.

Il s’est déclaré convaincu que les relations du partenariat stratégique vaste et profond pour la paix et la prospérité en Asie entre le Vietnam et le Japon entreraient à une nouvelle phase de développement très bonne. L’occasion pour les entreprises japonaises de saisir les opportunités et d'élargir leur coopération et leur investissement au Vietnam, en particulier dans les domaines de la fabrication, de l'énergie, des technologies de l'information, de la ville intelligente, des services, des infrastructures, de l’agriculture moderne..., ce contribuant à aider le Vietnam à répondre à sa grande demande en matière d’infrastructures, d’énergie, d’éducation…

En ce qui concerne la situation actuelle en Mer Orientale, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a souligné que le Vietnam continuait, en coordination avec la communauté internationale dont le Japon, à promouvoir la coopération maritime conformément au droit international, en particulier la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM) en vue d’assurer la sécurité, la sûreté et la liberté de la navigation maritime comme aérienne, le sauvetage, la prévention de la criminalité en mer, la recherche scientifique marine, la protection de l'environnement marin, etc. 

En même temps, le Vietnam et les pays concernés continueront à négocier et à délimiter les zones maritimes, à régler raisonnablement les problèmes maritimes, à bien contrôler les différends et à ne pas compliquer la situation en Mer Orientale.

Le pays s’efforce avec les parties concernées pour mettre en œuvre sérieusement et intégralement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), aboutissant bientôt à un Code de conduite en Mer Orientale (COC) de manière efficace, effective, et conformément au droit international.

Le Vietnam apprécie hautement le rôle et la contribution du Japon au maintien de la paix, de la stabilité et de la liberté, ainsi qu'à la sûreté de la navigation maritime et aérienne en Mer Orientale ces des dernières années. 

Il a espéré qu’en tant que puissance régionale et mondiale, le Japon continuerait de jouer un rôle dans la garantie de la sécurité, de la sûreté, de la liberté de la navigation maritime et aérienne en Mer Orientale, contribuant plus activement à la paix, à la sécurité, à la stabilité et à la prospérité de la région comme du monde. 
 
Pays coordonnateur des relations ASEAN – Japon entre août 2018 et août 2021, le Vietnam souhaite que les deux nations continuent de renforcer leur coopération lors des forums internationaux et régionaux, en particulier dans le cadre de la coopération ASEAN – Japon. 

Quant aux relations bilatérales, il a demandé au Japon de poursuivre la mise en œuvre des projets, programmes visant à améliorer les capacités d’application du droit en mer, et aider le Vietnam à réaliser efficacement sa stratégie de développement durable de l'économie maritime pour 2030, vision pour 2045.

En ce qui concerne la politique d’accueil de travailleurs étrangers dans des secteurs en pénurie de main-d’œuvre approuvée par le gouvernement japonais, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a salué cette nouvelle politique du Japon dans le but d’accueillir davantage de travailleurs étrangers, y compris ceux vietnamiens.

Le gouvernement vietnamien s’attache toujours à la promotiion de sa coopération en la matière avec le Japon, d’intérêt commun, et souhaite voir les deux pays continuer de se coordonner dans ce domaine très prometteur, le gouvernement japonais créer des conditions plus favorables permettant aux travailleurs vietnamiens de s’habituer aux activités quotidiennes au Japon, a souligné Nguyên Xuân Phuc.

Actuellement, plus de 300.000 Vietnamiens vivent et travaillent au Japon. C’est la 3e grande comunauté étrangère dans ce pays. Il s’agit d’une ressource humaine précieuse du Vietnam, « un pont important » de la coopération entre le Vietnam et le Japon.

Le développement rapide de la communauté vietnamienne au Japon témoigne clairement du développement profond des relations entre les deux pays, ce qui constitue une base importante pour renforcer la confiance et la compréhension mutuelles, promouvoir des relations amicales et la coopération durable entre les deux pays, a-t-il conclu. -VNA/VI