18/11/2017 10:16 GMT+7 Email Print Like 0

Interpellations du ministre de l’Information et de la Communication

Dans le cadre de la 4e session de l’Assemblée nationale, le ministre de l’Information et de la Communication, Truong Minh Tuan, a répondu vendredi matin à des questions de plusieurs députés sur la gestion publique dans son secteur.


Concernant la gestion des informations sur les réseaux sociaux, le ministre Truong Minh Tuan a affirmé le rôle indéniable des réseaux sociaux et de l’internet. Cependant, les réseaux sociaux ont aussi des impactifs négatifs avec des informations calomnieuses, des paroles vexantes, l’incitation à la haine, à la discrimination et à la violence.

Selon le ministre Truong Minh Tuan, le Vietnam compte actuellement environ 53 millions d’utilisateurs de Facebook. Près de 70% de la population ont accès à l’internet. « Une petite partie, soit environ 1 ou 2 millions de personnes, produit de l’énergie négative. Pourtant, cette énergie négative a de grandes influences sur les réseaux sociaux », a-t-il indiqué.

Truong Minh Tuan a fait savoir que son ministère avait collaboré avec les autres organes concernés, ainsi que les réseaux sociaux étrangers tels que Facebook et Google, afin de réduire et limiter au minimum l’énergie négative sur les réseaux sociaux. Ces derniers temps, près de 5.000 vidéos portant atteinte aux intérêts du Parti, de l’Etat et du peuple vietnamiens ou aux droits individuels ont été supprimées sur YouTube.

S’agissant des phénomènes négatifs et des infractions commises dans le secteur de la presse, le ministre Truong Minh Tuan a rappelé qu’en 2016, son ministère avait dû appliquer des sanctions à l’encontre de près de 150 organes de presse pour des infractions administratives, un nombre record. Les infractions concernant la publication d’informations incorrectes représentaient une grande partie.

Devant cette situation, le ministère de l’Information et de la Communication examine régulièrement le respect des textes juridiques par les organes de presse. Truong Minh Tuan a annoncé que son ministère examinerait également l’octroi de la carte de presse et retirerait la carte aux journalistes ayant commis des infractions. Le ministre a par ailleurs appelé aux autorités locales à fournir des informations complètes aux journalistes afin d’éviter des informations incorrectes.

« Malgré les infractions, la presse vietnamienne poursuit des tendances positives », a-t-il conclu. -VNA/VI