20/03/2021 11:19 GMT+7 Email Print Like 0

Hô Chi Minh-Ville s’efforce de redresser le secteur du tourisme

Bon nombre de recommandations ont été discutées pour rétablir le secteur du tourisme de Hô Chi Minh-Ville. L’un des points les plus importants est de protéger les agences de voyage du risque de faillite alors que les vols internationaux n’ont toujours pas repris et que le tourisme intérieur est encore gelé.

En 2021, l’industrie du tourisme de la mégapole du Sud s’attend à des politiques favorables accordées par les autorités locales et envisage la création de nouveaux services et de nouveaux circuits thématiques dans l’espoir d’un rebond rapide.

Focus sur les aides aux entreprises

Face à cette question, Phan Thi Thang, vice-présidente du Comité populaire municipal, a présidé récemment une séance de travail avec le Service municipal du tourisme, celui de l’industrie et du commerce, des transports et de la communication pour discuter des objectifs, missions, programmes d’action, critères et également des recettes de la filière touristique de la ville en 2021. Nombre de solutions ont été proposées par les autorités de la ville, des associations professionnelles et par les organismes compétents concernés.

Selon Bùi Ta Hoàng Vu, directeur du Service municipal de l’industrie et du commerce, l’avantage le plus grand de la mégapole du Sud repose sur sa communauté d’entreprises. Par conséquent, il convient de se concentrer sur ce bloc, il se rappelle que les itinéraires et les circuits mis en opération par la ville dominent ceux de l’ensemble du pays. C’est pour cette raison que la ville devrait aider les entreprises à se redresser, selon M. Vu. "Un premier pas serait d’élaborer le tourisme intelligent, au niveau stratégique. Pour le moment, le Service de l’industrie et du commerce est en train de déployer deux périodes de promotion pour stimuler le pouvoir d’achat en 2021", a-t-il informé.

"Au niveau de connectivité touristique élargie, la stimulation touristique devrait être mise en pratique tout en se concentrant sur la profondeur et le raffinement des programmes, évitant une extension mal calculée. Il devrait y avoir des politiques de soutien financier porté aux petites et moyennes entreprises avec par exemple des possibilités d’emprunts préférentiels", ajoute Bùi Ta Hoàng Vu.

Du côté de la communauté des entreprises, Nguyên Dông Hoà, directeur général adjoint du groupe Saigontourist convient que cette année la ville n’est pas prête à accueillir les touristes internationaux à cause du COVID-19, mais elle vise à développer le marché domestique. Il recommande aux autorités municipales d’envisager des enveloppes d’assistance aux entreprises en difficultés, étant donné qu’en 2021 les recettes des entreprises seront quasi inexistantes. Les aides de la ville devraient être accordées aux entreprises qui ont contribué au développement de l’image de la filière touristique de la ville.

Ho Chi Minh-Ville s’efforce de redresser le secteur du tourisme hinh anh 2Des touristes visitent le centre-ville en cyclo-pousse à Hô Chi Minh-Ville. Photo: CVN/VNA

Du point de vue de l’Association du tourisme de Hô Chi Minh-Ville, Lai Minh Duy, vice-présidente de ladite association, a déclaré que pour le moment il était inquiétant que les entreprises ne soient pas aussi fortes qu’auparavant, elles devraient coopérer avec les localités de la ville pour attirer davantage de touristes. "Les touristes issus du Nord et du Centre sont particulièrement intéressés par les destinations au départ de Hô Chi Minh-Ville, la ville doit répertorier ses destinations de pointe, notamment celles de la ville Thu Duc et du district de Cân Gio. En particulier, il est nécessaire que le Service municipal du tourisme et celui de l’industrie et du commerce coopère plus étroitement pour mettre en œuvre des programmes d’achat et de connexion des destinations les plus intéressantes", a estimé M. Duy.

Nécessité de réformer les politiques

Selon un rapport du Service municipal du tourisme, du début à la mi-mars 2021, quelques 90% des voyagistes de petites et moyennes tailles spécialisés dans les circuits inbound ont temporairement suspendu leurs activités. Pour les guides touristiques, il reste seulement 10% des guides internationaux et 40-50% des guides nationaux qui travaillent toujours en tant qu’employés officiels avec leur contrat signé par leurs entreprises, les guides touristiques indépendants se sont vus obligés de changer de métier.

Nguyên Thi Anh Hoa, directrice du Service municipal du tourisme a admis que la "santé" des entreprises touristiques de Hô Chi Minh-Ville est très faible. Sans mesures de promotion et sans soutien en temps opportun, il sera très difficile de relancer l'industrie du tourisme. En ce sens, elle a suggéré au gouvernement de continuer à retarder les impôts et à réduire les impôts pour les entreprises, y compris la TVA et l'impôt sur le revenu des entreprises, à aider les entreprises à accéder à des prêts préférentiels, à restructurer la période de remboursement, à réduire les taux d'intérêt et maintenir leurs dettes en 2021. En outre, ledit service renforcera également la partie promotionnelle.

La vice-présidente du Comité populaire municipal, Phan Thi Thang, a promis de prendre en considération les avis, les recommandations de la part des services compétents et des entreprises en la matière. Elle a demandé au Service du tourisme et à l’Association du tourisme de Hô Chi Minh-Ville de préciser les pertes de la filière affectée par le COVID-19 pour que le Comité populaire municipal prenne des solutions efficaces en accompagnant les entreprises jusqu’au au bout. La ville rapportera la situation de la filière touristique au gouvernement en lui proposant des enveloppes d’assistance appropriée pour aider les entreprises à sortir de la crise. Entre-temps, elle a exhorté le Service municipal du tourisme à déployer de nouveaux circuits en mettant notamment en valeur l’éco-tourisme et le tourisme communautaire. -CVN/VNA