24/04/2021 08:55 GMT+7 Email Print Like 0

Ho Chi Minh-Ville exhortée à resserrer la réglementation dans la lutte anti-COVID-19

Ho Chi Minh-Ville doit resserrer la réglementation dans la prévention et la lutte contre le COVID-19, a demandé le vice-Premier ministre Vu Duc Dam lors d'une séance de travail avec le Comité de pilotage de la prévention et du contrôle du COVID-19 de Ho Chi Minh-Ville, le 23 avril.

Il a souligné l'importance de la ville en tant que centre de la région du Sud et son rôle clé dans la prévention et la lutte contre la pandémie.

Se félicitant des efforts de Ho Chi Minh-Ville pour lutter contre le COVID-19 ces derniers temps, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam, également chef du Comité national de pilotage de la prévention et du contrôle du COVID-19, a ordonné aux agences compétentes de renforcer les mesures de prévention de la pandémie, en particulier le respect stricte du message 5K:  "Khau trang" (masque), "Khu khuan" (désinfection), "Khoang cach" (distance), "Khong tu tap" (pas de rassemblements),  "Khai bao y te" (déclaration de l’état de santé).

Il a également appelé à une forte amende pour ceux qui ne portent pas de masque dans les lieux publics.

Le Vietnam maintient la pandémie sous contrôle, de nombreuses personnes ont fait preuve de négligence, a-t-il dit, ajoutant que pendant ce temps, la situation de COVID-19 dans des pays voisins tels que le Cambodge, le Laos, le Myanmar est très compliquée.

Il a averti qu'à l'approche des congés du 30 avril (Journée  de libération du Sud et de réunification du pays) et 1er mai (Journée internationale du travail), le risque d'infection est élevé.

Les entrées illégales se sont multipliées le long des frontières du pays et aux portes des frontières, a-t-il souligné.

En ce qui concerne la recherche sur les vaccins, le vice-Premier ministre a demandé à la ville de créer des conditions optimales pour les fabricants de vaccins basés dans la mégapole du Sud.

Le président du Comité populaire municipal, Nguyen Thanh Phong, a déclaré que les autorités avaient chargé les secteurs et les organes de renforcer leurs efforts pour empêcher l'immigration illégale et appelé la population locale à signaler les violations.

La ville a détecté 108 migrants illégaux au cours du mois dernier, a-t-il déclaré, ajoutant qu'elle a coordonné avec les localités frontalières pour renforcer le contrôle de l'immigration.

Nguyen Thanh Phong a suggéré que le gouvernement autorise la ville à acheter des vaccins avec ses propres ressources et s'est engagé à soutenir la société pharmaceutique Nanogen dans ses recherches sur les vaccins.

Ho Chi Minh-Ville a signalé un total de 246 cas de COVID-19, dont 222 guéris. La ville n'a enregistré aucune infection locale à partir du 10 février 2021.-VNA/VI