16/08/2021 10:08 GMT+7 Email Print Like 0

HCM-Ville élabore des solutions plus drastiques pour contrôler le COVID-19 avant le 15 septembre

 Ho Chi Minh-Ville, où le COVID-19 a fait des ravages considérables, a affirmé sa détermination à enrayer l'épidémie le 15 septembre selon un plan scindé en deux, du 15 au 31 août et du premier au 15 septembre, a déclaré Nguyen Thanh Phong, président du Comité populaire de la mégapole du Sud.

Concrètement, d'ici le 30 août, la ville s'efforce de minimiser le taux de mortalité, d'élargir des zones sûres et de contrôler la pandémie dans les districts de Can Gio, Nha Be, Cu Chi, et les 5e, 7e et 11e arrondissements et l'arrondissement de Phu Nhuan.

Au cours de la seconde du 1er au 15 septembre, les autorités exerceront des mesures visant à contrôler la pandémie, à atteindre une réduction de 20% tant en nombre de décès que de cas graves, et à assurer plus de 70% de sa population âgée de plus de 18 ans recevant la première infection et 15% entièrement vaccinée.

Nguyen Thanh Phong a demandé de mettre en oeuvre strictement des règlements de la distanciation sociale, de gérer étroitement les zones de quarantaine et de renforcer la protection des zones qui restent en sécurité face à la pandémie.

Il a également exhorté les agences concernées à renforcer les tests de dépistage du COVID-19, ainsi que la vaccination sous diverses formes.

En ce qui concerne le traitement, la ville continuera de fournir des soins efficacement aux patients à la maison et aux hôpitaux, a déclaré Nguyen Thanh Phong.

Ho Chi Minh-Ville a commencé à imposer une distanciation sociale depuis le 9 juillet. -VNA/VI