23/05/2019 15:41 GMT+7 Email Print Like 0

Hanoi veut coopérer avec la France sur l’eau et le traitement des déchets

 Le vice-président du Comité populaire municipal de Hanoi, Nguyên Thê Hung, s’est réjoui du renforcement des relations Vietnam-France lors d’une séance de travail dans la capitale, le 22 mai, avec Jean-Charles Nefgre, membre du bureau politique du Parti communiste françaisi (PCF).

Faisant l’éloge des activités du PCF, Nguyên Thê Hung a déclaré que celui-ci était l’un des partis communistes qui entretenaient des relations étroites avec le Parti communiste du Vietnam (PCV) et qu’il accompagnait et assistait toujours le PCV dans la construction du socialisme.

Il a déclaré que les autorités de Hanoi poursuivraient leurs efforts conjoints pour organiser le tournoi de tennis professionnel ATP à Hanoi en 2020.

A propos des problèmes environnementaux, Nguyên Thê Hung a déclaré que Hanoi envisageait de construire une usine de traitement de l’eau propre répondant aux normes européennes afin d’atteindre l’objectif de fournir à 100% de la population locale de l’eau potable d’ici 2020.

Au cours des trois dernières années, Hanoi a modifié son processus traditionnel de collecte et de traitement des ordures vers la construction d’installations de valorisation énergétique des déchets au lieu de l’enfouissement des déchets, a-t-il déclaré, ajoutant qu’il espérait que la France coopérerait activement avec Hanoi dans ces domaines.

Nefgre a pour sa part déclaré que le PCF jouait un rôle dans la promotion des liens entre le gouvernement français et les autres pays, ainsi que dans la recherche d’orientations de développement communes.

Il a évoqué les opportunités de coopération dans les domaines de l’hygiène de l’environnement, de la collecte et du traitement des déchets et de l’approvisionnement en eau potable à Hanoi, et discuté de la possibilité d’organiser le tournoi de tennis professionnel ATP.

Le responsable du PCF a exprimé le souhait d’explorer la demande de Hanoi en matière de traitement de la pollution environnementale.

Selon lui, les entreprises françaises sont intéressées par la rénovation de la gare de Hanoi. Il a donc souhaité que les autorités municipales créent les conditions favorables à la réalisation de projets sur le terrain. -VNA/VI