16/04/2020 11:30 GMT+7 Email Print Like 0

Hanoï, HCM-Ville et dix autres localités continuent de pratiquer la distanciation sociale

Douze localités que sont Hanoi, Lao Cai, Quang Ninh, Bac Ninh, Ninh Binh (Truong Yen), Da Nang, Quang Nam, Binh Thuan, Khanh Hoa, Ho Chi Minh-Ville, Tay Ninh et Ha Tinh continueront de mettre en œuvre la directive N° 16 jusqu'au 22 avril ou 30 avril.
 
C'est ce qu'a décidé le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc, lors de la réunion mercredi après-midi entre la permanence du gouvernement et le Comité de pilotage national pour la prévention et la lutte contre le COVID-19, les ministères, les secteurs et les localités pour évaluer l’application de la directive N° 16 et discuter des mesures visant à mettre en œuvre la distanciation sociale au cours de la prochaine période.
 
Après avoir écouté les avis de la permanence du gouvernement et des dirigeants des ministères, des branches et des localités, à l'issue de la réunion, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a approuvé les propositions du Comité de pilotage national pour la prévention et la lutte contre le COVID-19 concernant la classification des risques d'épidémie dans les localités sur la base d'une analyse épidémiologique, de leur capacité à faire face à l’épidémie... Par conséquent, le Premier ministre a convenu de diviser en trois groupes de localités à haut risque, à risque et à faible risque. La classification de ces groupes peut être changée et réexaminée.
 
Les groupes à haut risque comprennent 12 localités que sont Hanoi, Lao Cai, Quang Ninh, Bac Ninh, Ninh Binh (Truong Yen), Da Nang, Quang Nam, Binh Thuan, Khanh Hoa, Ho Chi Minh-Ville, Tay Ninh et Ha Tinh. Ces localités continueront de mettre en œuvre la directive N° 16 jusqu'au 22 avril ou 30 avril selon la situation spécifique, et pourront la prolonger en cas d'infection.
 
Les localités à risque telles que Binh Duong, Can Tho, Dong Nai, Ha Nam, Hai Phong, Kien Giang, Nam Dinh, Nghe An, Thai Nguyen, Thua Thien - Hue, Soc Trang, Lang Son, An Giang et Binh Phuoc et Dong Thap doivent avoir une feuille de route pour mettre en œuvre la directive N° 16 et appliquer strictement la directive N° 15 sur la base de la situation réelle jusqu'au 22 avril. 

Pour les localités à faible risque qui sont les localités restantes, bien qu'à faible risque, le risque d'infection est toujours très élevé, d'où la nécessité de poursuivre la mise en œuvre de la directive N° 15 du Premier ministre. -VNA/VI