07/04/2020 13:43 GMT+7 Email Print Like 0

Hanoï élabore 3 scénarios pour atténuer les dommages causés par l'épidémie de COVID-19

 Hanoï a enregistré un taux de croissance du produit intérieur brut régional (GRDP) de 3,72% au premier trimestre contre 6,48% par rapport à la même période de 2017, 6,98% de 2018 et 6,95% de 2019.

Il s'agit de la hausse la plus faible de ces 10 dernières années.

C'est ce qu'a déclaré lundi, Nguyen Manh Quyen, directeur du Service municipal du Plan et de l'Investissement lors de la visioconférence du Comité populaire de Hanoï sur le travail au premier trimestre de 2020.

Le secteur primaire (agriculture, sylviculture, pêche et activités minières) a chuté de 1,17%, tandis que les secteurs secondaire (industrie et construction) et tertiaire (services) ont progressé respectivement de 5,46% et 3,2%.

La vente au détail de biens et de services a atteint 135,7 billions de dôngs, en hausse de 2,3% par rapport à la même période de l'an dernier.

Les exportations ont atteint 2,744 milliards de dollars, en baisse de 18,1% en glissement annuel.

Ce résultat est dû à l'épidémie de COVID-19, ce qui influe sur les activités socio-économiques, culturelles, la sécurité et les indicateurs de la ville.

Selon le rapport du Comité populaire de Hanoï, le fonds d'investissement social total a atteint 63.040 milliards de dongs, soit une hausse de 5,2%. Le capital mobilisé des établissements de crédit a progressé de 2% et l'encours total des programmes de crédit, de 1,8%.

Les investissements étrangers  ont atteint 927,4 millions de dollars tandis que ceux domestiques sont estimés à 7.140 milliards de dongs issus de huit nouveaux projets et projets en activité autorisés à relever leur investissement initial.

Ce premier trimestre, 6.350 nouvelles entreprises ont été créées à Hanoï, pour un capital total de 103.000 milliards de dongs, soit une hausse de 1% en nombre et de 98% en montant par rapport à la même période de 2019. Malgré l'épidémie de COVID-19, les recettes  budgétaires ont atteint 71.383 milliards de dongs.

Les objectifs de croissance économique étaient tous inférieurs à la même période, créant une forte pression pour atteindre les objectifs   socio-économiques fixés en début d'année.

Pour faire face à cette situation, Hanoï a identifié trois scénarios de croissance selon la durée du COVID-19

Premièrement, lors que l'épidémie est rapidement maîtrisée, la ville reprendra son élan de croissance lors du 2e trimestre pour atteindre le taux de croissance de 7,5% pour toute l'année.

Deuxièmement, l'épidémie sera maîtrisée au 3e trimestre mais le rythme de   croissance continue d'être affecté et n'atteindra que 6,42%.

Troisièmement, l'épidémie durera jusqu'à la fin de l'année, la croissance de la ville atteindra alors seulement 5,34%.

Le Comité populaire de Hanoï promulguera un plan d'action pour mettre en oeuvre des tâches et des solutions urgentes afin de dégager les difficultés pour la production et de garantir le bien-être social.

La ville ordonne aux unités d'examiner et de se concentrer sur le règlement des difficultés aux projets d'aides publiques au développement (APD), projets d'investissement étranger et d'investissement hors budget pour stimuler la relance de l'investissement.

Pour soutenir les entreprises, il faut simplifier les formalités administrative, développer les services publics en ligne, accélérer le décaissement du capital d'emprunt, édifier la Nouvelle ruralité, créer des emplois, améliorer la vie de la population, etc.

En outre, la ville continuera de promouvoir le développement de l'agriculture, d'assurer l'approvisionnement alimentaire pendant la période de l'épidémie, d'examiner la situation de l'utilisation des terres agricoles, etc.

Les secteurs compétents doivent être actifs dans la prévention des épidémies animales et végétales, notamment l'épidémie de peste porcine africaine. -VNA/VI