12/08/2021 10:47 GMT+7 Email Print Like 0

Hanoï : campagne de test RT-PCR et de test rapide à grande échelle pour 3,3 millions de personnes

Photo d'illustration: VNA
Pour mieux contrôler la propagation de l'épidémie de COVID-19, Hanoï met en oeuvre un campagne de test RT-PCR et de test antigénique rapide à grande échelle pour 3,3 millions de personnes.

Concrètement, du 9 au 17 août, le Service municipal de la santé prélève environ 1,3 million d'échantillons pour le test RT-PCR en faveurs de toutes les personnes résidant dans les "zones rouges" (zones ayant confirmé des cas infectés) et pour les personnes présentant des symptômes tels que toux, fièvre, difficultés respiratoires, etc.

Le personnel médical, les patients, les travailleurs directs des chaînes d'approvisionnement alimentaire, les chauffeurs, les expéditeurs, les gardiens d'immeubles, etc. faisaient partie des groupes de personnes qui doivent être testés.

Dans les "zones vertes" - zones sans cas infecté dans des arrondissements et districts à haut risque d'infection, un représentant de chaque ménage est échantillonné pour le test de dépistage du COVID-19 (sur la base de ses antécédents de déplacement vers de nombreux endroits et de ses contacts avec d'autres personnes, en particulier ceux qui se rendent souvent dans des zones à haut risque telles que les hôpitaux, les marchés, etc.). La ville prévoit également de réaliser 2 millions de tests rapides à des fins de dépistage.

La ville privilégie l'utilisation de la méthode RT-PCR pour éviter l'omission des cas d'infection, garantissant ainsi la plus grande efficacité dans l'identification des cas de contamination par le SARS-CoV-2.

Selon la directrice du Service de la santé de Hanoï, Tran Thi Nhi Ha,  il s'agit de la plus grande collecte d'échantillons dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de COVID-19 de la ville.

Le secteur de la santé de la capitale est déterminé à mettre en œuvre ce plan de manière rapide pour atteindre l'objectif de détection et de zonage des foyers épidémiques, d'isolement des F0 (cas positifs) et de traçage des F1 (personnes ayant été en contact avec un cas positif).

Depuis le début de la quatrième vague du coronavirus le 27 avril, la capitale vietnamienne a enregistré 1.943 cas d'infection au coronavirus, dont 1.118 cas de transmission intracommunautaire. -VNA/VI