21/09/2019 16:11 GMT+7 Email Print Like 0

Hanoï attache l'importance à la coopération à long terme avec la région Île-de-France


Hoang Trung Hai, secrétaire du comité municipal duPCV (3e de gauche) et Valérie Pécresse, présidente du Conseil régional d'Île-de-France. Photo: hanoimoi
Hanoï attache toujours une grande importance à la coopération intégrale, efficace et à long terme avec la région Île-de-France dans divers domaines,  a déclaré Hoang Trung Hai, secrétaire du comité municipal du Parti communiste du Vietnam (PCV) qui a effectué du 14 au 18 septembre une visite de travail en France.

Lors de son entretien avec Valérie Pécresse, présidente du Conseil régional d'Île-de-France, Hoang Trung Hai a indiqué que la capitale vietnamienne souhaitait particulièrement coopérer avec la région française dans la planification urbaine, le transport public, le traitement des déchets et des eaux usées, l’approvisionnement en eau potable, l'amélioration de la qualité de l'air, la préservation des sites patrimoniaux, le tourisme, le transfert de technologies, l'agriculture de haute technologie.

Le dirigeant de Hanoï a tenu en haute estime des atouts et le développement de l'Île-de-France, l'une des quatre zones urbaines les plus influentes du monde, à côté de Londres (Royaume-Uni), New York (États-Unis) et Tokyo (Japon).

Depuis leur établissement en 1989, les relations de coopération entre Hanoï et l'Île-de-France ne cessent de se développer dans de nombreux domaines tels que la gestion urbaine, le transport public, l'environnement, la préservation des patrimoines et le tourisme, a-t-il déclaré.

Pour sa part, Valérie Pécresse a apprécié les relations avec la capitale vietnamienne, affirmant que les deux parties possédaient de nombreux potentiels pour approfondir leur coopération.

L'Ile-de-France continuera à soutenir Hanoi dans les secteurs de coopération traditionnels, en particulier dans le cadre du programme d'amélioration de la qualité de l'environnement urbain de Hanoï financé par l'Agence française de développement (AFD) pour la période 2018-2021, a-t-elle ajouté.

La région française créera des conditions favorables à des start-ups de Hanoï venues coopérer avec des centres parisiens et permettra aux entreprises françaises prospères de se rendre à Hanoï pour partager  ses expériences et encourager le développement d’une communauté de startups à Hanoï et au Vietnam, a-t-elle souligné.

L’année 2019 marque le 30e anniversaire de la coopération entre Hanoï et la région d'Île-de-France. Leur coopération est un bel exemple de la coopération décentralisée entre le Vietnam et la France.

Après 30 ans de coopération, la capitale vietnamienne a obtenu des résultats impressionnants en matière de planification et de gestion urbaine, de préservation du patrimoine du vieux quartier et de développement des métiers artisanaux.

Hanoï et l'Île-de-France ont signé un mémorandum d'accord sur la création d'un incubateur de startups, Hanoi French City Lab, destiné à soutenir les startups vietnamiennes et françaises dans les domaines du développement urbain, de l'environnement, de la construction de villes intelligentes et du développement durable.

Sur le plan environnemental, un accord de partenariat pour le dimensionnement d’un réseau de surveillance et d’information sur la qualité de l’air a été signé en septembre 2016 entre le Service municipal des Ressources naturelles et de l’Environnement et l’Association de surveillance de la qualité de l'air en Île-de-France (Airparif).

Ce projet, à l’initiative du Comité populaire de Hanoi et de l’ambassade de France au Vietnam, bénéficiait d’un soutien de 120.000 euros de l’Agence Française de Développement(AFD). L'objectif était de permettre à Hanoi de se doter rapidement d'un dispositif opérationnel efficace.

Dans les temps à venir, le Comité populaire de Hanoï continuera de se coordonner avec Airparif dans la mise en œuvre du projet d’assistance technique à l’étude de la situation de l'air de Hanoï, financé par le gouvernement français.

Durant son séjour en France, Hoang Trung Hai a eu des séances de travail avec le secrétaire national du Parti communiste français (FCP), Fabien Roussel.

Il a rendu visite à des groupes français et à des entreprises exploitant des modèles de haute technologie en matière d’approvisionnement en eau potable, de traitement des eaux usées et de déchets solides.

Il est également allé fleurir le buste du Président Ho Chi Minh implanté dans le parc Montreau et visiter une espace à lui dédié dans le musée de l'Histoire vivante à Montreuil. -VNA/VI