15/03/2018 09:47 GMT+7 Email Print Like 0

Hanoi appelle à l'investissement finlandais dans le traitement des eaux usées

Hanoi est prête à créer toutes les conditions nécessaires pour que les entreprises finlandaises fournissent du matériel et investissent dans le traitement des déchets et des eaux usées dans la ville. 


Le président du Comité populaire municipal, Nguyen Duc Chung, a fait cette déclaration lors d'une réception pour la vice-ministre des Affaires étrangères de la Finlande, Elina Kalkku, à Hanoï le 14 mars. 

Les deux parties ont souligné la nécessité d'accroître la présence des entreprises finlandaises à Hanoi pour aider la ville à résoudre les problèmes de déchets et d'eaux usées. 

Elina Kalkku a souligné les relations à long terme entre le Vietnam et la Finlande dans de nombreux domaines, en particulier dans l'approvisionnement en eau potable et le traitement des eaux usées. 

Le programme "Vietnam Water", financé par le gouvernement finlandais, a été mis en place à Hanoi, puis étendu à 25 communes, quartiers et bourgs dans les provinces et les villes du nord, a-t-elle ajouté. 

La Finlande dispose de technologies efficaces de traitement des déchets solides, en particulier celles qui transforment les déchets en énergie, a-t-elle dit, ajoutant que l'ambassade finlandaise au Vietnam organiserait un atelier sur la question, avec l'espoir de voir des représentants du Comité populaire municipal. 

Les autorités et les habitants de Hanoi gardent toujours à l'esprit le soutien que le gouvernement et le peuple finlandais ont apporté à la capitale, a noté M. Chung, précisant que la Finlande a aidé la ville à construire des usines d'approvisionnement en eau et de traitement des eaux usées. 

Hanoi se concentre sur le développement d'un système d'approvisionnement en eau potable répondant aux normes européennes, a déclaré le président du Comité populaire municipal, appelant les investisseurs privés à utiliser la technologie de traitement des eaux de surface au lieu d'exploiter les eaux souterraines. 

La ville encourage également les investisseurs à mettre à jour la technologie de filtration aux normes européennes, tout en révisant son plan d'approvisionnement en eau potable pour ses résidents. 

Actuellement, le traitement des eaux usées dans les parcs industriels et les zones urbaines est un problème urgent pour Hanoi puisque le taux de traitement des eaux usées atteint seulement 57% dans les zones industrielles et 35% dans les zones urbaines, beaucoup plus bas que les localités voisines. 

D'ici 2020, tous les parcs industriels et groupements locaux et 1.300 villages artisanaux devraient avoir des stations de traitement des eaux usées. -VNA/VI